La Haute-Loire Paysanne 09 mars 2011 à 15h42 | Par Suzanne Marion

La duplicité d'un homme met ses voisins en porte-à-faux

Sur une exploitation agricole à Riotord, les producteurs de lait étaient invités par la Communauté de Communes à rencontrer Laurent Wauquiez Ministre des Affaires européennes pour échanger sur les difficultés de la production laitière et des problèmes de dégâts de gibiers. Mais Bernard Souvignet vice-président de la communauté de communes a joué un double jeu, invitant à l'insu de tous, l'APLI sur l'exploitation d'un adhérents FDSEA…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Bernard Souvignet Communauté de Communes, Guy Peyrard Maire de Riotord, Jean Pierre Marcon Député, Laurent Sagnol, Laurent Wauquiez Ministre et Olivier Cigolotti Communauté de Communes.
Bernard Souvignet Communauté de Communes, Guy Peyrard Maire de Riotord, Jean Pierre Marcon Député, Laurent Sagnol, Laurent Wauquiez Ministre et Olivier Cigolotti Communauté de Communes. - © HLP

L’exploitation de Laurent Sagnol, un jeune agriculteur de 38 ans, installé en production laitière au lieu-dit Les Setoux sur la commune de Riotord, a servi de base pour un débat autour de la production laitière et de ses difficultés, ce lundi 7 mars.
Cette réunion, à l’initiative de la Communauté de Communes du Pays de Montfaucon, avait pour objectif initial de recevoir le Ministre Laurent Wauquiez et le député Jean Pierre Marcon sur une exploitation du secteur pour aborder avec eux les problèmes de l’agriculture et en particulier la production de lait et les très nombreux dégâts occasionnés aux cultures par les sangliers.
Avec 40 vaches laitières Montbéliardes et leur suite, sur une surface d’environ 50 ha, Laurent Sagnol a un quota de 189 000 litres de lait. Pour travailler dans de bonnes conditions, il a dû investir dans un bâtiment en 2007. Accompagné par Claire Escarbelt conseillère de gestion de CER FRANCE Haute-Loire, il a montré, avec le détail de ses chiffres, que son activité n’est aujourd’hui pas rentable. Un investissement très lourd, des charges qui atteignent des sommets et un prix du lait bien trop faible plombent ses résultats, comme ceux de nombre d’exploitants dans une situation similaire.
Laurent Wauquiez s’est montré très curieux pour bien comprendre la situation dans laquelle se trouve cet exploitant, et conscient des charges qui pèsent sur l’agriculture et notamment sur l’élevage en zone de montagne. Il a insisté sur le rôle de la France au sein de l’Europe pour convaincre la Commission Européenne de maintenir le budget de la PAC. Il a aussi rappelé que la France avait fait un grand pas vers nos agricultures avec une réorientation plus juste des aides. Sur le plan européen, il lance deux pistes de travail : trouver des systèmes pour éviter que les pays européens ne soient trop en concurrence, et se battre pour réguler les prix des intrants.
Le débat a été animé faisant notamment ressortir que le prix des produits agricoles, et notamment du lait, n’est pas calculé en fonction des coûts de production.

Duplicité manifeste

Cette rencontre entre professionnels et élus aurait pu être très intéressante, si elle n’avait pas été entâchée par une attitude hypocrite et malsaine. En effet, l’initiative de cette rencontre revient à Bernard Souvignet, vice-président de la Communauté de Communes, qui a dans un premier temps invité les producteurs de lait du secteur, en s’appuyant sur le réseau FDSEA/JA, à une visite chez Laurent Sagnol adhérent FDSEA, qui a gentiment accepté d’ouvrir les portes de son exploitation et de divulguer ses chiffres.
Et dans un même temps, sans en avertir le jeune exploitant ni les agriculteurs du secteur, Bernard Souvignet a également invité Pascal Massol responsable national de l’APLI (Association des Producteurs de Lait Indépendant) qui s’est joint aux invités, avec un certain nombre de sympathisants venus des secteurs de St Paulien, St Vidal ou encore Paulhaguet, et à qui Bernard Souvignet a largement donné la parole.
Pour Laurent Sagnol, qui souligne qu’il est «100 % FDSEA», pour Philippe Massardier président du syndicat local et pour les agriculteurs du secteur adhérents FDSEA et JA venus assister à ce débat, cette «tentative de récupération» est ressentie comme une véritable trahison de la part de Bernard Souvignet qui les a «piégés», c’est leur mot. Alors, malhonnêteté ou effarante hypocrisie (pendant la visite on encense notre hôte, sachant qu’on vient de le duper), envers et dans le dos de ses voisins agriculteurs ? «On nous a volé notre rencontre avec le Ministre. C’était une occasion pour lui exposer nos problèmes locaux» lancent-ils avec amertume. «Si on est resté cet après-midi, c’est uniquement en soutien à Laurent Sagnol qui a été dupé à son insu» ajoute Philippe Massardier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui