MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir La Haute Loire Paysanne quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
La Haute-Loire Paysanne 27 février 2020 à 10h00 | Par Béatrice Sauvignet

L’excellence relationnelle en ligne de mire

Vendredi 14 février, les dirigeants du Crédit Agricole Loire Haute-Loire présentaient les résultats et principaux chiffres de l’année 2019 de la caisse régionale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Régis Sanial, responsable du Développement des Territoires et de l’Agriculture,
Delphine Guérin, animation clientèle des professionnels et des agriculteurs et Jean Michel Forest, Président.
De gauche à droite : Régis Sanial, responsable du Développement des Territoires et de l’Agriculture, Delphine Guérin, animation clientèle des professionnels et des agriculteurs et Jean Michel Forest, Président. - © HLP

Malgré un contexte très concurrentiel avec des taux particulièrement bas et des marges qui s’érodent, le Crédit Agricole Loire-Haute-Loire affiche une extrême solidité et résistance avec des résultats réguliers.
La caisse régionale a accueilli 25 500 nouveaux clients en 2019. Actuellement la caisse comptabilise 508 000 clients, soit un habitant sur deux. ”Nous ne sommes pas sur un flux naturel de population qui augmente et malgré tout l’activité se renforce, grâce à la qualité de service et la notoriété qui augmente”, nous confie le Président de la caisse, Jean-Michel Forest.
L’activité commerciale est dynamique avec + 4.7% des encours de collecte, soit presque 14 Milliards d’argent placé et 8.5 Milliards d’encours de crédits (+5.1%). Le cœur de métier des banques est l’intermédiation, c’est à dire récupérer des fonds et les transformer en crédits. Les banques vivent grâce aux déposants et aux emprunteurs. Le contexte est aujourd’hui peu favorable à cette transformation bancaire.
50% des ressources proviennent des marges d’intermédiation
(-9.5%) et les autres 50% proviennent des nouveaux tarifs et services comme l’assurance et l’immobilier.
L’assurance, l’habitat : nouveaux services du Crédit Agricole
“L’assurance est un besoin de base. Tout le monde a besoin d’assurer sa voiture, sa maison. Avec Pacifica, (une des filiales du Crédit Agricole) nous proposons des solutions d’assurance innovantes comme le rééquipement à neuf avec des conditions tarifaires intéressantes. Nous avons un très bon taux de satisfaction des traitements des dommages (94%). Le nombre de contrats souscrits a augmenté de 5% soit 338 700 et nous avons également une évolution vers des contrats de prévoyance” explique le président qui ajoute : “Pour l’habitat, avec notre agence Square Habitat, l’idée est de pouvoir accompagner le client de A à Z, de la recherche du bien à l’accompagnement financier. Nous avons un pôle expertise qui permet aussi de répondre aux questions concernant la défiscalisation.”
Trajectoire Patrimoine
Enfin, un service a vu le jour, il y a juste 1 an qui s’appelle “Trajectoire Patrimoine” à destination des personnes ayant des biens et étant dans une phase d’évolution, de changement ou de transmission. “Nous proposons un diagnostic complet de la situation familiale, professionnelle, et du patrimoine. L’objectif est d’identifier les potentiels, élargis aux proches et à la famille. C’est une approche exhaustive et globale avec un outil innovant qui permet de prendre conscience de ses possibilités ”. Ce service est gratuit. C’est un engagement du Crédit Agricole dans le suivi de ses clients.
La proximité et l’engagement géographique
Pour renforcer cette ligne directrice de proximité, les dirigeants de la caisse régionale investissent de différentes manières sur le territoire :
- en réabilitant les bâtiments du siège social rue Bergson à Saint Etienne et à Vals Près le Puy. La volonté de rester ancré en centre ville et en Haute-Loire représente un réel engagement en terme de bassin d’emploi et de stabilité géographique pour les collaborateurs (les salariés). “Nous aurions pu faire le choix de tout centraliser à Saint Etienne, mais la Haute Loire représente une part de marché historique ”.
- en maintenant l’ensemble de nos agences avec 146 agences de proximité (presque une commune sur deux), 252 distributeurs sur les deux départements et 192 points verts.
- en investissant dans 3 camions conseils qui sillonnent les petites communes afin de faciliter l’accès aux services.
Le Crédit agricole est une banque coopérative c’est à dire qu’elle doit être utile à ses clients et au territoire. C’est une de ses raisons d’être, indiquée dans ses statuts. Elle se doit donc d’investir dans et pour son territoire. Cette ligne directrice se retrouve à différents niveaux :
- Au niveau du Projet client,  avec un niveau d’excellence relationnelle. Le Crédit Agricole, en partenariat avec les Organisations Professionnelles Agricoles (OPA), monte en compétences et densifie ses conseils pour apporter un vrai bilan technico/économique auprès des exploitations.
- Au niveau du projet humain : en étant attractif au niveau de l’emploi, en accompagnant l’ensemble des collaborateurs sur des nouvelles compétences. “Nous proposons des formations à nos collaborateurs afin d’avoir une qualité de conseil optimum ”.
- Sur le plan sociétal et environnemental, en accompagnant la transition écologique, et les change- ments liés au climat.
Des agriculteurs qui s’adaptent, une banque qui accompagne
“Les agriculteurs ont appris à mieux gérer leurs ressources et leurs stocks d’année en année et à faire des stocks qui leur permettent de ne pas se retrouver sans rien, en cas de coup dur. La sécheresse de l’été 2019 a bien sûr engendré de l’achat de fourrage après une demande initiée par la FDSEA. Nous avons accompagné ces achats avec des prêts à court et moyen terme mais en quantité moindre par rapport à la canicule de 2003 ” explique Regis Sanial, responsable du développement des territoires et de l’Agriculture au Crédit Agricole Loire Haute Loire. Notons que le stockage de l’eau fait partie des réflexions initiées par la chambre d’agriculture
Les agriculteurs s’adaptent aussi à la société de consommation qui demande des produits de plus en plus naturels. Ils s’adaptent aux nouvelles façon de travailler dont le digital et le Crédit Agricole les accompagne dans ces évolutions.
En 2019, l’activité au niveau des investissements est restée aussi soutenue et semblable qu’en 2018. Ils ont continué à croître avec notamment des aides attribuées à la construction de bâtiments agricoles dans le cadre du Plan PCAE (Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations Agricoles) qui incite à la création de bâtiments agricoles. L’aide aux installations a, elle, diminué avec 78 installations aidées en 2018 et 39 en 2019.
Enfin, bien sûr le Crédit Agricole continue d’accompagner les évenements phares organisés par le monde agricole comme les terres de Jim, le congrès National des Jeunes Agriculteurs, le concours national de la race charolaise à Roanne. Ils aident à la communication, et en étant présent sur place avec des animations.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui