La Haute-Loire Paysanne 26 août 2010 à 11h16 | Par Philippe Halter

L'élevage allaitant départemental de retour dans la cité ruessienne

Les journées allaitantes se préparent. Elles auront lieu le week-end des 18 et 19 septembre prochains à St Paulien. Les éleveurs des races Aubrac, Charolaises, Limousines et Salers, se mobilisent pour mettre en avant leur savoir-faire et montrer la qualité de cet élevage altiligérien. Un grand rendez-vous à ne pas manquer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les races Aubrac, Charolaise, Limousine et Salers organiseront chacune leur concours.
Les races Aubrac, Charolaise, Limousine et Salers organiseront chacune leur concours. - © HLP

Les Journées Allaitantes des 18 et 19 septembre 2010 sont les premières d’une série bisannuelle, organisée par la Chambre d’Agriculture et les Syndicats de races allaitantes de Haute-Loire, en partenariat avec Bovins Croissance, Codélia, le GDS et les Organisations de Producteurs, avec le soutien de la municipalité de St Paulien, du Conseil Général, du Crédit Agricole et de Groupama, ainsi que de nombreux partenaires de l’élevage.
Célébrer l’élevage allaitant à l’automne est une tradition déjà bien inscrite à St Paulien, puisqu’ à la fin des années 1990, ce rendez-vous avait lieu lors de la fête patronale de la St Luc Les années 2000 ont ensuite été marquées par le Concours Régional Charolais et l’Interrégional Limousin qui s’y sont déroulés chacun à deux reprises. C’est donc une nouvelle formule qui est proposée pour les années 2010, calquée sur les Journées Laitières de 2009.
Contrairement aux races laitières, les races allaitantes avaient pour habitude depuis de nombreuses années de se rassembler dans une manifestation commune au cours de l’automne. Même lorsqu’une race concourait,  les autres étaient invitées en exposition.

Une formule de concours originale

Les races Aubrac, Charolaise, Limousine et Salers organisent chacune leur concours, mais en alternance sur le ring plutôt que regroupé sur une demi-journée de la manifestation. Cette formule inédite a été retenue afin de permettre à chaque race d’être au-devant de la scène  régulièrement tout au long du week-end. Un double ring sera mis en place pour enchaîner plus rapidement les opérations des jurys. Toutes les sections seront jugées le samedi, en commençant par les plus jeunes et en terminant par les adultes, suivies des  prix de championnat. Les prix spéciaux, dont la définition est propre à chaque race, clôtureront la journée du samedi et se poursuivront dimanche matin. La remise des prix se déroulera le dimanche après-midi.
Les inscriptions étant lancées depuis début juillet, avec un envoi d’invitation auprès d’une large  représentation d’éleveurs, près d’une quarantaine d’élevages ont déjà répondu.
A ce jour, on approche les 180 animaux inscrits, ce qui laisse encore des possibilités de participation par rapport aux 200 places prévues, dont 170 logées sur stalles !

Inscriptions encore possibles

Afin de mettre en avant l’élevage départemental, les conditions d’accès au concours imposent que l’élevage soit en Haute-Loire et adhérent à la Certification de Parenté (état civil bovin, avec noms et numéros des parents figurant au dos du passeport), et que les animaux soient nés dans le département, sauf dérogation pour les mâles de plus d’un an.
De plus le règlement sanitaire impose les conditions suivantes : qualification IBR de l’élevage, respect de la prophylaxie obligatoire (brucellose, leucose, tuberculose),  vaccination FCO sérotypes 1 et 8, garantie non-IPI BVD des animaux et prise de sang de contrôle pour l’IBR pour tous les bovins participants, dans le mois qui précède la manifestation. Le GDS prend en charge les analyses, sous réserve qu’elles soient groupées entre le 18 et le 26 août. Avis aux retardataires !
Pour le transport, les éleveurs d’un même secteur seront mis en relation afin de limiter les frais.
Quant aux repas, gérés par la Fédération des Associations de St Paulien, et à l’hébergement, tout est prévu sur place, mais il est préférable pour les éleveurs comme pour leurs partenaires, de réserver dès à présent auprès de la Chambre d’Agriculture.

Réfléchir à l’avenir de son élevage

Les Journées Allaitantes ne se limiteront pas aux concours, mais seront l’occasion de développer une réflexion sur la production et les possibilités de compenser la baisse des aides, notamment après 2013, en commençant dès maintenant à « améliorer le produit viande de son troupeau », thème retenu cette année, à partir de différentes pistes souvent complémentaires. Plusieurs partenaires participeront à cette présentation, sous forme d’exposition et d’animations, en particulier : Chambre d’Agriculture, Bovins Croissance, Codélia, GDS, Organisations de Producteurs bovines et filières qualité.
L’objectif est que les visiteurs puissent se distraire et se régaler les yeux comme l’estomac, tout en repartant avec quelques idées pour préparer l’avenir de leur exploitation…

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui