La Haute-Loire Paysanne 08 avril 2011 à 11h46 | Par S.Marion

L'APIV aura encore de nombreux défis à relever

Le dossier OP (Organisations de producteurs) a été le fil rouge de l'année 2010 pour l'APIV (Association des Producteurs Indépendants de Viande), qui a tenu son assemblée générale le 31 mars à Chaspuzac. 2011 se profile avec encore de nombreux défis à relever avec notamment la mise en oeuvre de l'OP ovine régionale et le rapprochement de la section bovine avec ELVEA 15-63.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L'assemblée générale a eu lieu le 31 mars.
L'assemblée générale a eu lieu le 31 mars. - © HLP

Le dossier des OP (Organisations de Producteurs) a été le fil rouge de l’année 2010 pour l’APIV (Association des Producteurs Indépendants de Viande) Haute-Loire qui tenait son assemblée générale ce jeudi 31 mars à Chaspuzac, en présence d’une soixantaine d’éleveurs.
Sur ce dossier OP, il était prévu pour l’APIV, selon la loi de 2006, un contrôle. Celui-ci s’est déroulé en 2 temps, à savoir un dossier pour la section ovine et un autre pour la section bovine. Le premier dossier pour la section ovine a ét déposé en juin 2010. Il a reçu un avis favorable en septembre, après examen du nombre d’adhérents, du volume d’animaux commercialisés, des statuts et du réglement intérieur de l’association mais aussi des moyens mis en oeuvre.
Quant à la section bovine, son dossier a été déposé en octobre pour un examen en décembre. Compte tenu du nombre insuffisant d’animaux commercialisés, l’APIV a décidé d’envisager un rapprochement avec une autre association, dans la Loire ou le Cantal. C’est finalement ELVEA 15-63 que le conseil a choisi, et le projet de rapprochement a été présenté au Ministère. L’Association a obtenu une dérogation jusqu’en juilet 2011 pour voir aboutir ce projet.


Ce projet s’inscrit dans le cadre de la restructuration des OP, et dans ce même cadre, l’APIV envisage une extension de sa zone de commercialisation sur le Cantal, le Puy de Dôme et l’Allier. Ce dossier a reçu un avis favorable de la Commission nationale CNT. La présidente de l’APIV, Evelyne Boulet précise, que «dans le cadre de la revalorisation des aides et de la mise en place de la Réconquête ovine, une évolution du seuil de reconnaissance a été souhaitée. Nous devions compter auparavant plus de 15 000 animaux commercialisés ; à partir de 2013, nous devrons en commercialiser plus de 40 000».
Outre ce dossier OP, l’assemblée générale a permis de faire le point sur l’activité en 2010. Les chiffres montrent une augmentation du nombre global d’adhérents (30 de plus) ; ce sont les éleveurs ovins qui augmentent alors que le nombre d’éleveurs bovins et équins diminue.
Les techniciens de l’Association poursuivent leur travail de conseils et d’appui auprès des éleveurs adhérents mais aussi du collège acheteurs qui compte aujourd’hui 31 membres.
Pour 2011, «l’APIV 43 aura encore des défis à relever» lance la présidente, qui ajoute «Notre association devra toujours être présente afin de défendre notre mode de commercialisation. Mais sachez que cela ne se fera pas sans vous, éleveurs et acheteurs».
Pour Évelyne Boulet, «2011 sera l’année de la mise en oeuvre de notre OP ovine régionale… Nous devrons aussi travailler sur le rapprochement avec ELVEA 15-63 pour la section bovine». Enfin, elle lance une réflexion sur la création de filières courtes, qui demandent «un fort engagement des éleveurs».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui