La Haute-Loire Paysanne 29 juin 2012 à 09h07 | Par V.Gruber

Jeunes Agriculteurs - Emilien Piroux administrateur national JA depuis début juin

Agriculteur à Lavaudieu et membre du bureau des JA 43, Emilien est devenu administrateur régional et national.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Emilien Piroux, éleveur à Lavaudieu, est administrateur national JA.
Emilien Piroux, éleveur à Lavaudieu, est administrateur national JA. - © Emilien Piroux
Emilien Piroux représente désormais les JA Auvergne à Paris. Ce Jeune Agriculteur du canton de Brioude, élu administrateur Auvergne en mai dernier, est devenu administrateur national.
Faisons plus ample connaissance avec ce jeune éleveur du canton de Brioude.
Emilien Piroux s’est installé en mars 2008 en hors cadre successoral. «Mon père est artisan métallier, ma mère employée de bureau et mon grand-père était agriculteur. J’ai repris un corps de ferme via la Safer à Sauvagnat sur la commune de Lavaudieu».
Sur 75 ha de SAU, Emilien élève des vaches allaitantes Limousines et Aubrac (40 mères - 46 droits PMTVA) et une trentaine de porcs à l’engraissement élevés en plein air. Son exploitation est conduite en agriculture biologique depuis 2011.
Côté débouchés, cet éleveur fait transformer ses génisses (8 par an) en caissettes à Craponne sur Arzon par la ferme de Rechimas et réalise lui-même l’emballage et la livraison.
A la fin de l’année, Emilien découpera et transformera lui-même sa viande avec 4 autres éleveurs du secteur.
Il élève quelques veaux sous la mère qu’il vend en caissettes sur le même principe que les génisses. Ses porcs sont également transformés à Craponne, conditionnés en caissettes et livrés par ses soins.
Pour l’instant, ce jeune agriculteur conduit seul son exploitation mais plus pour longtemps puisqu’il travaillera bientôt avec sa compagne Aurélie qui prépare son installation.
Emilien a intégré le réseau syndical JA dès l’année de son installation en 2008. D’abord adhérent du CCJA du brivadois, il a ensuite intégré le bureau et est devenu trésorier, responsabilité qu’il occupe encore à ce jour.
En 2010, il devient membre du conseil d’administration et du bureau des JA de Haute-Loire.
Il fait partie des 6 administrateurs du département chargés de représenter la Haute-Loire aux JA Auvergne.
Elu administrateur Auvergne le 16 mai à Aubière, Emilien est, depuis le dernier congrès des JA, administrateur national. «Je suis chargé, avec un JA de l’Allier, de représenter l’Auvergne aux JA à Paris» explique-t-il.
Cette nouvelle responsabilité nécessitera sa présence à la capitale une à deux fois par mois. «Notre rôle en tant qu’administrateur national est de voter les décisions demandées par le bureau national et de faire redescendre l’information au niveau de la région et du département. A l’heure actuelle, les JA s’organisent en régions administratives et les administrateurs nationaux vont travailler par commission. Pour ma part, mon souhait est de travailler sur la politique montagne et l’environnement dans le cadre de la future PAC post 2014.

Défendre les zones
de montagne et l’élevage
Lorsqu’on l’interroge sur  les objectifs qu’il entend poursuivre en tant qu’administrateur national, il répond : «maintenir une installation importante sur des exploitations viables et vivables».
Il souhaite aussi porter le message suivant : «on ne peut pas faire de cultures en tout lieu. Chez nous, on fait de l’herbe. Je serai donc là pour défendre les zones de montagne ainsi que l’élevage qui permet de valoriser l’herbe et d’entretenir le paysage».
Emilien Piroux entend aussi prouver que même si l’on ne vient pas directement du milieu agricole, l’installation est possible : «Aujourd’hui, en Haute-Loire, on compte trois départs d’agriculteurs pour une installation en moyenne. Il faudra donc faire appel à des candidats émanant de tous milieux pour remplacer les départs !».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui