La Haute-Loire Paysanne 16 juillet 2020 à 08h00 | Par Suzanne MARION

J.P. Vigier et les présidents des chambres auvergnates

Le député Jean-Pierre Vigier a rencontré les responsables des 4 chambres d’agriculture auvergnates, dans le cadre de la Mission d'information relative aux chambres d'agriculture de l’Assemblée nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les présidents ou représentants des chambres d’agriculture auvergnates autour du député Jean-Pierre Vigier.
Les présidents ou représentants des chambres d’agriculture auvergnates autour du député Jean-Pierre Vigier. - © Perm J.P. Vigier

En tant que président de la Mission d'information commune aux commissions des affaires économiques et des finances, relative aux chambres d'agriculture de l’Assemblée nationale, le député Jean-Pierre Vigier a réuni, jeudi 9 juillet, des représentants des chambres d’agriculture auvergnates : pour l’Allier, Jean-
Michel Serrier (élu à la Chambre d’agriculture) ; pour le Cantal, Chantal Cor (vice-présidente) et David Noyer (Directeur) ; pour la Haute-Loire, Yannick Fialip (Président) et Christian Buffière (Directeur) ; et pour le Puy-de-Dôme, David Chaume (Président).
Ensemble, ils ont évoqué différents enjeux relatifs aux chambres d’agriculture, notamment ceux liés aux questions des missions de ces organismes, de leur organisation territoriale, et de leur financement.
Tous ont affirmé leur attachement à ces structures départementales.
En effet, Jean-Pierre Vigier a tenu à rappeler que «les chambres d’agriculture départementales jouent un rôle précieux de proximité, en ce qui concerne l’accompagnement et le conseil à nos agriculteurs : son rôle et ses missions au niveau départemental doivent donc être préservés. Leur complémentarité avec, notamment les chambres d’agriculture régionales, permet ainsi un maillage complet et efficace du territoire».
Yannick Fialip insiste aussi sur le rôle majeur de l’échelon départemental et l’illustre par l’épisode récent du confinement : «Il est apparu que pendant le confinement, l’interlocuteur principal des pouvoirs publics était la chambre d’agriculture au sein de la cellule de crise en Préfecture. Heureusement qu’on avait les chambres départementales, sinon on n’aurait pas eu la même réactivité pour l’ouverture des marchés, ou le maintien de l’activité dans les filières…».
David Chauve du Puy-de-Dôme argumente : «La perte de proximité avec les agriculteurs est un risque. Et cet élément est à prendre en compte avec sérieux… On assiste déjà aujourd’hui à une hémorragie de la production ; la Ferme France serait en recul de 10% sur son chiffre d’affaires. C’est toute une économie qui est fragilisée, si en plus les organismes comme les chambres départementales s’éloignent davantage du terrain, cela ne fera qu’accentuer le phénomène». Et Yannick Fialip d’ajouter : «L’ADN des chambres d’agriculture c’est la proximité, c’est la présence sur le terrain, pour un meilleur conseil…». Alors plutôt que la régionalisation, les professionnels souhaitent s’orienter davantage vers l’interdépartemen-
talisation c’est-à-dire, «un partage de compétences». Le président altiligérien explique : «Pour implanter quelques hectares de vigne en Haute-Loire, on peut s’appuyer sur des départements comme l’Ardèche ou la Drôme. Par contre on peut mettre nos connaissances de l’élevage au service d’autres départements…». 
Comme l’illustre cette réunion d’échanges, Jean-Pierre Vigier tient à recueillir les avis des acteurs de terrain afin que les conclusions de cette Mission correspondent aux attentes de nos agriculteurs et de leurs représentants. Et du côté des professionnels, à l’instar de Yannick Fialip, on sait que «Peter Vigier est attaché à la notion de territoire et de proximité, et c’est plutôt un atout…». On attend désormais le rapport de cette commission fin 2020, semble-t-il, et par ailleurs, sur le financement, «un travail est à mener avec le nouveau ministre de l’agriculture…».
D’après communiqué

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui