La Haute-Loire Paysanne 19 juillet 2013 à 11h07 | Par C.Rolle

INNOVATION - Quand le maïs remplace l’énergie du gaz, Limagrain l’a fait

En installant à Ennezat une centrale à vapeur à partir de rafles de maïs, Limagrain choisit de limiter son recours au gaz, de réduire son empreinte carbone et sa facture énergétique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La nouvelle chaufferie absorbe 4000 t de rafles de maïs et consomme 10 t de rafles par jour. Dalkia assure l’exploitation de la centrale de Limagrain pendant 10 ans.
La nouvelle chaufferie absorbe 4000 t de rafles de maïs et consomme 10 t de rafles par jour. Dalkia assure l’exploitation de la centrale de Limagrain pendant 10 ans. - © C.ROLLE

Début juillet, Limagrain et Dalkia -filiale de Veolia Environnement et d’EDF- ont inauguré la première centrale européenne de production à vapeur à partir de rafles de maïs.  Installée à Ennezat sur le site de Limagrain Céréales Ingrédients (LCI), cette chaudière nouvelle génération, alimente les deux unités de production de maïs et pellets ainsi que des sécheurs  et vient se substituer aux deux anciennes chaufferies à gaz. «Cela fait près de vingt ans que Limagrain étudie avec ses partenaires la mise en place d’une chaudière à base de rafles de maïs. Des problèmes d’adaptation technique et de financement ont fait obstacle au projet.
La rafle de maïs est en effet un produit particulier qui a demandé de nombreuses expérimentations, de la recherche et du développement  pour arriver en 2013 à la mise en route de cette installation» a rappelé Jean-Yves Foucault, président de Limagrain. Les équipes de recherche de Veolia Environnement et du fabricant de chaudières auvergnat Compte-R ont travaillé jusqu’à la maîtrise complète  du cycle de combustion de cette nouvelle énergie et de son impact environnemental. La rafle de maïs bénéficie d’un pouvoir calorifique supérieur à celui des plaquettes forestières et présente des caractéristiques spécifiques en matière de fusibilité.

(...)

C.ROLLE

Retrouvez la suite de cet article dans notre édition du vendredi 19 juillet 2013

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,