La Haute-Loire Paysanne 08 février 2017 à 08h00 | Par Karen Maruel

Gliss and fromages AOP d’Auvergne, c’est parti pour la 9ème édition !

Pour la 9ème année consécutive, l’association des fromages d’Auvergne organise son fameux «Gliss and fromages» pour faire découvrir notre terroir au pied des pistes de ski.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Crêpes fourrées ou croque-monsieurs au fromage seront au menu, de quoi se réchauffer après une journée sur les pistes de ski.
Crêpes fourrées ou croque-monsieurs au fromage seront au menu, de quoi se réchauffer après une journée sur les pistes de ski. - © Karen Maruel

Qui peut se vanter d’avoir dégusté de bons fromages AOP d’Auvergne après avoir dévalé les pistes de ski du Massif central ? C’est ce que propose pour la 9ème année l’association des fromages d’Auvergne, grâce à son célèbre «Gliss and fromages AOP d’Auvergne». Du 6 au 22 février 2017, un village sera installé au pied des pistes du Mont-Dore les lundis, de Super-Besse les mardis et du Lioran les mercredis, de 14h30 à 17h. Les skieurs et randonneurs français ou étrangers y trouveront diverses préparations à déguster, essentiellement à base de fromage bien-sûr !


Un village, des fromages

L’ambition de ces animations est de faire découvrir (ou redécouvrir) gratuitement, les 5 fromages AOP d’Auvergne : le Cantal, le Saint Nectaire, le Bleu d’Auvergne, la Fourme d’Ambert et le Salers. Mais le concept ne s’arrête pas là, bon nombre de recettes sont proposées à la dégustation. Chaud ou froid, des petits plats simples à reproduire chez soi en un rien de temps. Cette année encore, les skieurs pourront savourer de délicieux croque-monsieurs à base de Cantal, de Salers ou de Saint-Nectaire, ou encore des crêpes chaudes fourrées au fromage fondu… Des soupes aux légumes seront également préparées par Roule ma soupe, partenaire de l’événement, agrémentées de dés de fromage d’Auvergne. Rien que d’en parler, on en a l’eau à la bouche !


En mode after ski

C’est LA nouveauté de cet hiver 2017. Diverses activités sont proposées dans ce village éphémère. Un animateur organisera des quizz et différents jeux, ainsi qu’un concours photo via les réseaux sociaux. Le grand vainqueur aura la chance de repartir avec un plateau garni de fromages AOP d’Auvergne.  Ce soir, ça va chauffer avec les fromages AOP d’Auvergne», telle est la devise de l’association. Cette année, les fromages se mettent en mode after ski avec une fondue party, un DJ set, des cadeaux à gogo, sans oublier la dégustation de vin chaud.
Valoriser les fromages AOP d’AuvergneAu-delà de l’ambiance festive et décontractée, l’idée est de faire connaître nos fromages d’Auvergne. Et pour cela, quoi de mieux que de proposer une dégustation en direct ? Des professionnels seront présents sur place pour partager et échanger avec les skieurs. Les nouveaux horaires proposés cette année permettront aussi de séduire un plus large public, puisque la dégustation se prolonge jusqu’à 20 heures les 13, 14 et 15 février. Mais dans le village des fromages, pas question de faire de la vente. «Notre but n’est pas de faire du commercial mais de faire comprendre aux gens qu’ils se situent sur la route des fromages AOP d’Auvergne. Nous voulons les inciter à se balader et à acheter des fromages auprès des producteurs, des agriculteurs ou même sur les marchés», explique Aurélien Vorger, directeur du Groupement d’Appellation Persillée (GAP). Après 9 années de glisse et de fromages, on constate tout de même que les personnes ayant participé à ces opérations sont plus disposées à acheter des fromages car ils en ont une meilleure connaissance. Mais pour Aurélien Vorger, «il est compliqué de passer de la notoriété à l’acte d’achat pur».


Séduire les touristes, mais pas que

Il n’y a pas que les touristes français et étrangers qui sont invités à la dégustation, les auvergnats le sont aussi. «Il faut aussi séduire les auvergnats, par exemple le Cantal est peu connu à Clermont-Ferrand où l’on mange plutôt du Saint Nectaire. Dans le Cantal, c’est l’inverse, on mange plutôt du Cantal et du Salers», constate Aurélien Vorger. Chaque territoire semble avoir ses spécificités fromagères.Quoi qu’il en soit, pour tous les publics, il reste important d’expliquer les valeurs de l’AOP et de présenter le cahier des charges. Ce n’est pas toujours chose aisée, car «il n’est pas simple de s’inscrire dans le temps sans se répéter. Il faut trouver le juste équilibre entre renouveler un concept convivial qui fonctionne et le côté after ski». Le pari semble réussi pour l’association, avec 50 kg de fromage écoulé par dégustation pour plusieurs centaines de personnes. De quoi se réchauffer dans une ambiance conviviale après une descente en luge !

Karen Maruel

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui