La Haute-Loire Paysanne 13 février 2019 à 14h00 | Par Suzanne MARION

Gitane du Mas Boyer, une Comtoise 100% Haute-Loire, monte à Paris

Une pouliche comtoise 100 % altiligérienne, née et élevée à Yssingeaux chez Sébastien Chambon, a été sélectionnée pour le Concours général agricole au Salon International de l’Agriculture 2019 à Paris.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Derniers préparatifs pour Gitane du Mas Boyer, avant de partir pour Paris.
Derniers préparatifs pour Gitane du Mas Boyer, avant de partir pour Paris. - © HLP

Elle s’appelle Gitane du Mas Boyer. Elle est née le 21 avril 2016 en Haute-Loire chez Sébastien Chambon à Yssingeaux où elle est élevée avec une vingtaine de congénères. C’est une Comtoise qui arbore une exceptionnelle robe «chaude» qui tire sur le rouge avec une magnifique crinière blanche. Elle se déplace avec élégance mettant en valeur toutes les qualités recherchées pour cette race de chevaux de trait dont le berceau de race se situe en Franche-Comté.
Fille d’Ataque du Mont qui a fait un premier prix à Paris en 2013, et de Brune de Turchaux première au Concours départemental de Haute-Loire en 2012 et 4ème en 2016 à Cournon, cette pouliche de 2 ans s’inscrit dans cette belle lignée et prend même de la hauteur, puisque la semaine prochaine elle part au Salon International d’Agriculture à Paris.
Et son billet, elle l’a gagné en gravissant les marches une à une, avec un très beau palmarès en 2018. 1ère du Concours local à Yssingeaux, 1ère du Départemental 2018 aux Estables, 1ère encore au concours régional organisé par l’Association du Cheval Comtois Massif-Central à Sarroux en Corrèze, la belle se classe enfin 3ème au National à Maîche dans le Doubs. Et ce podium l’a propulsée vers la Capitale.

Prêts pour l’aventure parisienne
Et cette aventure, elle va la vivre avec son éleveur Sébastien Chambon qui, à Paris, ne la quittera pas d’un sabot, pour lui prodiguer tous les soins et toutes les attentions dont elle est coutumière à la maison, et évidemment pour espérer la voir briller. «Fier et extrêmement heureux», cet éleveur qui mettra pour la première fois les pieds au Salon même en tant que visiteur, est sur des charbons ardents. Dès le soir de la sélection de sa pouliche à Maîche, Sébastien Chambon a posé 15 jours de congés auprès de son patron (éleveur de chevaux, M. Chambon est aussi responsable d’une carrière) pour être sûr de pouvoir accompagner Gitane du Mas Boyer à Paris. Ses parents prendront le relais sur l’exploitation ainsi qu’un voisin pour permettre aux parents de monter 2 jours au SIA.
Et pour mettre toutes les chances de leur côté, il est aux petits soins pour sa protégée. Depuis le 24 octobre, la pouliche est rentrée à l’écurie pour s’habituer à la couverture notamment ; elle reçoit une ration spéciale qu’elle gardera pour Paris. Habituée à voyager, il ne devrait pas y avoir de problème pour le transport.
Accompagné d’un ami éleveur Pierre-Alexandre, Sébastien Chambon conduira Gitane en camion jusqu’à Besançon, jeudi 21 février, et le lendemain dès 7h30 la pouliche avec ses copains et copines sélectionnées, continuera le voyage en «semi», alors que les hommes prendront le bus. Du vendredi 22 février au dimanche 3 mars, éleveurs et chevaux vont vivre ce Salon en «communauté». C’est l’ANCTC (Association Nationale de Chevaux de Trait Comtois) qui sponsorise le déplacement en finançant le transport, la location des box, et un forfait 10j repas/hébergement par animal présenté.
Chez les Comtois, Gitane du Mas Boyer ne sera pas seule. Ils seront 11 : 5 mâles et 6 pouliches à représenter cette race. Notons, et c’est exceptionnel, que 5 de ces animaux viennent d’Auvergne ou sont nés en Auvergne (voir encadré).
Pour Sébastien Chambon, les valises sont prêtes, la sienne et celle de sa pouliche. Il est déjà dans sa bulle : «Aller à Paris avec une de mes pouliches, c’est un rêve de gosse. Je veux y passer les 10 jours, pour l’ambiance…». Et quant au concours, Gitane du Mas Boyer sera en compétition avec 5 autres pouliches. Mais pour son éleveur, elle a déjà gagné : «Comme m’a dit un autre éleveur, à Paris il n’y a pas de dernière, il y a une sixième…». Et d’ajouter, «cette sélection c’est une grande fierté, c’est le graal…».

5 comtois(e)s auvergnat(e)s à Paris cette année

3 pouliches :
- Ganaelle de Girard appartenant à Rémi Dupont du Cantal (St Cernin) est née dans l'élevage Terrasse de Présailles. Elle s’est classée 1ère au National à Maîche.
- Gitane du Mas Boyer est née et élevée chez Sébastien Chambon d'Yssingeaux. Elle a terminé 3ème au National.
- Gloria de Bonant née et élevée chez Frédéric Busarello du Puy-de-Dôme (Romagnat) a été selectionnée comme représentante hors berceau.
2 étalons :
- Gitan du Lac né dans l'élevage Morillat du Puy-de-Dôme (Chambon du Lac), sera présenté par l'élevage Robert de Nancray, auquel il appartient, dans le Doubs. Il a obtenu une 4éme place au National.
- Galopin de Jamond né chez Mathieu Rocher à Yssingeaux en Haute-Loire, sera présenté par l'élevage Bart de Fertans dans le Doubs, auquel il appartient. Il s’est classé 8ème au National.

Ces chevaux seront présentés au concours général agricole à Paris pour la race comtoise ; ils ont été selectionnés l'année de leurs 2 ans, et auront donc 3 ans ce printemps.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui