La Haute-Loire Paysanne 28 juin 2013 à 16h48 | Par Sophie Giraud-Châtenet

FONCIER - Le marché de l’espace rural recule encore en Auvergne

La prudence est encore de mise sur le marché du foncier. En 2012, 22 816 hectares ont transité par la SAFER Auvergne, c’est 11,3% de moins qu’en 2008.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La table ronde de l’assemblée générale de la Safer était dédiée à l’observation foncière.
La table ronde de l’assemblée générale de la Safer était dédiée à l’observation foncière. - © Sophie Giraud-Châtenet

Le rebond du marché foncier constaté en 2011 aura finalement été de courte durée. Réunie en assemblée générale, vendredi dernier, à Aulnat, les représentants de la Safer Auvergne ont à nouveau dévoilé des chiffres témoignant d’un retrait du volume des terres. « Nous avons observé en 2012, une fermeture de 6,3% des marchés fonciers en surface. Le marché de l’espace rural en Auvergne chute ainsi à 22 816 ha, inférieur de 11,3% à son niveau d’avant crise de 2008 », a expliqué Christian Liabeuf, président de la Safer Auvergne. Les conséquences de la crise économique qui dure sont nombreuses et impactent aussi les marchés fonciers : certains propriétaires préfèrent conserver leur patrimoine immobilier face à l’instabilité des marchés financiers et suite à la réforme de la fiscalité des plus-values immobilières ; les demandes d’investisseurs souhaitant sécuriser leurs avoirs financiers via l’achat de terres sont de plus en plus nombreuses ; les exploitations orientées vers l’élevage sont fragilisées par la volatilité des cours et l’augmentation des charges, il leur est donc de plus en plus difficile d’avoir accès au financement bancaire pour l’accès au foncier ; le changement de destination des terres pour faire des céréales à la place de l’élevage ; les incertitudes dans l’évolution des aides de la nouvelle PAC pèsent également. En conséquence, les prix du foncier restent élevés.


(...)

Sophie Giraud Châtenet

 

Retrouvez la suite de l'article dans notre journal la Haute-Loire Paysanne du vendredi 28 juin 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes