La Haute-Loire Paysanne 12 février 2014 à 15h08 | Par Sophie Giraud-Chatenet

Fermiers et métayers - « Renouer le dialogue avec les propriétaires est une nécessité »

Thierry Cubizolles vient de succéder à Jacques Delsuc à la tête de la section régionale des fermiers et métayers du Massif central.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Cubizolles participera, les 19 et 20 février au congrès électif de la section nationale des fermiers et métayers.
Thierry Cubizolles participera, les 19 et 20 février au congrès électif de la section nationale des fermiers et métayers. - © DR

Eleveur ovin, installée en Gaec avec son épouse, à Vieille-Brioude en Haute-Loire, Thierry Cubizolles vient d’être élu président de la section régionale des fermiers et métayers. Il fait de la redynamisation de toutes les sections départementales, l’une de ses priorités.
« Nous devons également convaincre les Jeunes agriculteurs départementaux de s’impliquer avec nous pour défendre le statut du fermage ». Un statut, qui permet à des jeunes de s’installer sans supporter un achat de foncier conséquent. Si le fermage a démontré toute sa pertinence, la section nationale des fermiers et métayers n’est pas contre une éventuelle évolution, étant entendu que le statut continue de répondre aux enjeux agricoles.

Congrès à Limoges
« Pour un statut d’avenir », tel sera d’ailleurs le thème du rapport d’orientation du prochain congrès de la SNFM, qui se déroulera, dans quelques jours, à Limoges.
Au niveau régional, la section des fermiers et métayers souhaite poursuivre son travail visant à trouver des solutions au portage du foncier. « Un travail sur ce sujet a d’ores et déjà été initié dans le Cantal. Nous allons nous appuyer dessus », explique Thierry Cubizolles. L’idée est d’aller chercher des capitaux extérieurs pour financer l’achat de foncier. « On pourrait répondre ainsi aux besoins d’installation tout en donnant la liberté aux propriétaires de vendre leur foncier ».
Thierry Cubizolles estime aujourd’hui « qu’il est temps de rediscuter avec la propriété même si le dialogue est parfois compliqué. Chacun devra faire son bout de chemin sur des sujets communs ». Il en va de l’avenir de l’agriculture.


Sophie Giraud-Chatenet

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui