La Haute-Loire Paysanne 23 décembre 2010 à 17h11 | Par S.Marion

FDSEA - Les membres du Bureau de la FDSEAdans les assemblées locales

Les assemblées générales des syndicats locaux s’organisent avec une animatrice en moins et des regroupements de communes.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gilbert Guignand, président de la FDSEA, accorde beaucoup d’importance aux réunions locales.
Gilbert Guignand, président de la FDSEA, accorde beaucoup d’importance aux réunions locales. - © HLP

La FDSEA a décidé de changer un peu sa façon de procéder pour accompagner les présidents de syndicats lors de l’assemblée générale de leurs syndicats communaux. Lors du conseil fédéral, Gilbert Guignand l’a rapidement présenté aux responsables présents. Il revient dans le détail sur cette nouvelle organisation.
«Une des animatrices de la FDSEA, Nathalie Beaumel attend un heureux évènement pour ce début d’année 2011. Durant son congès maternité, elle ne sera pas remplacée, ceci essentiellement pour des raisons budgétaires. En conséquence, ils seront seulement 3 animateurs à se rendre sur leurs secteurs pour assurer les assemblées générales : Christelle Maître, Jérémy Convers et Myriam Prunet» précise Gilbert Guignand.

Des intervenants professionnels
Pour palier cette baisse d’effectifs, les membres du bureau de la FDSEA ont décidé de faire eux-mêmes certaines réunions aux côtés des présidents de syndicats et délégués cantonaux. Dans certains secteurs, aucun animateur ne sera donc présent. Néamoins les responsables locaux pourront compter sur un des membres du Bureau de la FDSEA. Le président insiste : «Je ferais des réunions, mais également le secrétaire général Jean-Michel Durand, Jean-Paul Sivard vice-président, les présidents de sections, Yannick Fialip, Philippe Lamat, Maurice Imbert, Claude Font, Eric Freychet, Gilles Tempère ou encore Thierry Cubizolles et j’en oublie. Pour préparer ces assemblées générales et planifier nos déplacements, j’invite donc les présidents de syndicat à se rapprocher de leur animateur de secteur au plus tôt».
Toujours dans un but d’efficacité et d’économie d’échelle, le bureau de la FDSEA demande à ce que dans des secteurs où la participation à ces réunions locales est très faible, des regroupements de communes s’opèrent afin d’avoir une participation plus élevée et par extension des échanges plus riches. C’est peut-être aussi l’occasion de choisir un thème pour la réunion et de prévoir l’intervenant qui pourra répondre aux questions de l’assemblée. Pour exemple, si dans un secteur les agriculteurs sont confrontés à des problèmes de foncier, ils peuvent demander l’intervention du président de la section structure pour connaître clairement la position de la FDSEA et pouvoir débattre librement.
Comme l’ont souligné les responsables, à maintes reprises et notamment lors de ce dernier conseil fédéral, le réseau syndical est la pièce maîtresse du syndicalisme majoritaire et sa force vient de sa base. C’est pourquoi Gilbert Guignand et l’équipe départementale accordent beaucoup d’importance aux réunions locales et en participant à vos assemblées ils tissent les liens d’un dialogue et d’un échange essentiels.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,