La Haute-Loire Paysanne 15 janvier 2014 à 08h00 | Par Suzanne MARION

FDSEA - Échanges entre agricultrices autour des aides sociales aux familles

Une vingtaine d’agricultrice s’est réunie à Chapuzac le 9 janvier pour faire un point avec la MSAAuvergne sur les aides aux familles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une assemblée très participative.
Une assemblée très participative. - © HLP

Les aides sociales aux  familles, tel était le thème de la rencontre entre agricultrices qui s’est tenue jeudi 9 janvier dernier à Chaspuzac, à l’initiative de la FDSEA et de sa secrétaire générale Claudine Pastre.Elles étaient une vingtaine à assister à cette rencontre animée par 2 personnes du Pôle «action sociale» de la MSAAuvergne : Céline Forestier, Responsable adjointe du service social à la MSA et Céline Largier, Référente famille au service social.
Dans un premier temps, les animatrices ont présenté dans le détail les aides sociales auxquelles les familles peuvent prétendre, avec les modalités inhérentes.Aide aux naissances multiples, prêt pour frais liés à l’adoption à l’étranger, prime d’installation pour les assistantes maternelles, forfait temps libre, aide à la formation BAFAet BAFD, bourse poursuite d’études supérieures et apprentissage, aide à domicile, aide aux familles de malades hospitalisés, aide au remplacement sur l’exploitation, prêts extra légaux habitat, aides financières sur fonds social, prestations de service… sont autant de soutiens mis en place par la MSAAuvergne pour ses ressortissants.

Pas, peu ou mal informées
Les agricultrices présentes n’ont pas hésité à poser moultes questions très précises sur ces différentes aides, reconnaissant être pas, peu ou mal informées. Le constat est unanime : trop souvent elles ne savent pas que ces soutiens existent, à qui ils sont destinés, sous quelles conditions, quelles sont les démarches à faire et les documents à fournir… De l’avis général, cette rencontre a apporté des informations très pratiques et très utiles pour ces exploitantes et leurs familles.
Pour compléter ces données, les représentantes de la MSAAuvergne ont ouvert un autre dossier sur la politique famille de la MSAen faveur de ses ressortissants. En partenariat avec la Caisse d’Allocations Familiales et le Conseil Général, la MSAAuvergne apporte une aide à l’enfance.Elle travaille notamment auprès des territoires les plus ruraux pour développer une offre de garde adaptée, soulignant que la Haute-Loire est un des départements le plus doté en structures d’accueil petite enfance.  Multi accueil, halte garderie, micro crèche, relais petite enfance… autant de formules mises en place sur les territoires.À travers le Contrat enfance jeunesse, la MSA apporte une aide aux collectivités pour mettre en oeuvre une politique locale concertée.Par ailleurs, la MSA avec les acteurs locaux lance une réflexion sur les modes de garde atypique pour répondre au mieux aux demandes des familles.
La MSAAuvergne propose aussi à ses ressortissants la médiation familiale avec des professionnels qualifiés en psychologie et en droit, afin d’aider les familles qui rencontrent des problèmes.
Bien sûr la politique sociale mise en place par la MSAsur le terrain ne s’arrête pas là.Mais cet aperçu très concret a permis aux agricultrices de mieux connaître cet organisme et les services qu’il apporte.
Très à l’écoute et particulièrement intéressée, l’assistance a reconnu tout l’intérêt de ce type de rencontres autour de problèmes d’actualité centrés sur leur quotidien.Elles ont promis de se retrouver bientôt, plus nombreuses encore, autour d’autres sujets qui les préoccupent comme par exemple, leur statut et leurs droits en cas de décès ou de séparation d’avec leur conjoint. C’est la tête pleine d’idées que ces agricultrices ont promis de se retrouver bientôt et pourquoi pas de bâtir un projet de communication… À suivre !


Suzanne Marion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui