La Haute-Loire Paysanne 29 octobre 2014 à 08h00 | Par Jérémy CONVERS - FDGDON 43

FDGEDON : Changements dans l’accompagnement des agriculteurs adhérents

La FDGDON a tenu son assemblée générale il y a un mois, le 22 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La FDGDONva concentrer son activité sur la formation et l’information.
La FDGDONva concentrer son activité sur la formation et l’information. - © ©DR

La FDGDON (Fédération départementale des Groupements de Défense contre les Organismes Nuisibles) 43, réunie en assemblée générale le 22 septembre dernier, fait évoluer son accompagnement auprès des agriculteurs adhérents, à l’occasion de l’évolution de la réglementation encadrant les luttes contre les campagnols terrestres (voir communiqué DRAAF)
La FDGDON va ainsi concentrer son action sur la formation et l’information auprès des agriculteurs du département sur les différents moyens de luttes et pratiques agricoles à mettre en œuvre contre le campagnol terrestre. Elle s’impliquera en particulier sur les luttes avec des appâts à base de bromadiolone. Chaque agriculteur souhaitant utiliser ce moyen de lutte devra enregistrer ses pratiques ainsi que le taux d’indice frais observé sur chacune des parcelles traitées. La FDGDON propose ainsi aux agriculteurs du département une initiation aux méthodes de comptages. La FDGDON sera également le relais auprès des GDON pour la rédaction et la diffusion des avis de traitements.
De plus, l’évolution des normes de distributions des produits phytosanitaires impose à la FDGDON de modifier son mode de vente et de transport des appâts prêts à l’emploi. Cela implique un changement de la grille tarifaire ainsi que du mode de commande. Par conséquent, il ne sera plus possible de passer des commandes inférieures à 11 sacs (220 kg). Cette nouvelle organisation engendre par ailleurs, une augmentation du prix des appâts. Afin de favoriser les luttes collectives, la FDGDON propose un tarif préférentiel pour les commandes groupées supérieures à une tonne.

Contractualisation
De plus, la FDGDON propose le suivi contractuel prévu par la nouvelle réglementation permettant aux agriculteurs une lutte à base de bromadiolone jusqu’à une densité plus importante (entre 30% et 50%). Ce contrat permet un diagnostic de l’exploitation ainsi qu’un suivi sur une durée de 5 ans par le technicien FDGDON. L’objectif est la mise en place d’un certain nombre de mesures (lutte directe contre la taupe et le campagnol, travail du sol, optimisation de la prédation, etc.) afin de diminuer l’impact des «rats taupiers» lors de futures pullulations. Ces contrats permettront à terme de bénéficier du Fond de Mutualisation Sanitaire et Environnemental (FMSE) qui devrait voir le jour dans les mois à venir pour les dégâts de campagnols. Ce dernier, cofinancé par les agriculteurs, l’État et l’Union Européenne dans le cadre de la PAC permettra de bénéficier d’une prise en charge partielle des moyens de luttes ainsi que des pertes de récoltes.


Jérémy CONVERS – FDGDON 43

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui