La Haute-Loire Paysanne 10 janvier 2018 à 08h00 | Par Comité local FCO

FCO Sérotype 4 : recommandations sur la vaccination pour les échanges d’animaux

L’extension de la zone réglementée sérotype 4 à l’ensemble de la France impacte les mouvements d’animaux à l’exportation.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il est recommandé de faire vacciner les broutards contre les sérotypes 8 et 4.
Il est recommandé de faire vacciner les broutards contre les sérotypes 8 et 4. - © ©HLP

Suite à la multiplication du nombre de cas de sérotype 4 de la FCO en France depuis le 7 novembre 2017 et du fait de l’absence d’expression clinique, la stratégie initiale d’éradication par une vaccination autour des premiers foyers a été abandonnée et l’État a décidé d’étendre la zone réglementée du sérotype 4 à l’ensemble du territoire français.
L’extension de cette zone depuis le 1er janvier 2018 permet de libérer les mouvements à l’intérieur du territoire français quel que soit le type d’animaux.
Elle modifie également les conditions d’échange des bovins notamment vers l’Italie et l’Espagne. Pour information, le sérotype 4 est présent sur la quasi-totalité du territoire italien (hormis une partie du Piémont qui est indemne) et l’extrême sud de l’Espagne.
Le comité local FCO composé des services de l’État, des représentants vétérinaires, des opérateurs commerciaux et des représentants agricoles s’est réuni le mardi 9 janvier 2018 pour faire le point sur la situation.


Recommandations
Voici les recommandations du comité local FCO sur les vaccinations à engager pour faciliter les mouvements d’animaux aux échanges :
• Broutards, continuer à faire vacciner : Il est recommandé de faire vacciner les broutards contre les sérotypes 8 et 4. Cette vaccination permettra aux animaux de rejoindre toutes les zones italiennes au bout de 60 jours après la fin de la vaccination (2 injections à 21 jours d’intervalle). Les doses de vaccin contre le sérotype 4 comme pour le sérotype 8 sont payées par l’État. Les broutards vaccinés uniquement contre le sérotype 8 peuvent rejoindre tout de même une grande majorité du territoire italien 10 jours après la 2ème injection (diminution du délai autorisée par le protocole italien).
• Petits veaux : Les mouvements  vers l’Espagne, pour les petits veaux, sont modifiés. Une vaccination de l’ensemble du troupeau laitier (à partir de l’âge de 3 mois) contre le sérotype 8 et 4 est désormais exigée pour pouvoir «éviter» l’analyse PCR avant le départ vers l’Espagne. En clair, une vaccination «troupeau» FCO sérotype 8 seule n’apporte plus aucune plus-value en termes d’échange avec l’Espagne depuis le 2 janvier. Tous les veaux destinés à l’Espagne doivent subir dorénavant une analyse avant départ (qui devra être négative).
Le protocole de vaccination des mères contre le sérotype 8 reste valable pour pouvoir envoyer des veaux vers l’Italie (sauf vers la zone indemne de 4 citée ci-dessus).
En conclusion, pour les éleveurs laitiers, nous recommandons de faire vacciner en sérotype 8 uniquement les mères dont les veaux sont échangeables vers l’Italie (veaux croisés haut de gamme essentiellement). Il faut prendre contact avec votre vétérinaire pour organiser ces vaccinations.
• Ovins : Les éleveurs qui désirent vacciner eux-mêmes leur cheptel pour les protéger des éventuels problèmes sanitaires doivent se rapprocher de leur vétérinaire pour commander les vaccins sérotype 8 et 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui