La Haute-Loire Paysanne 29 septembre 2008 à 08h00 | Par Le GDS

FCO : le sérotype 1 progresse dans notre direction

La forte progression du sérotype 1 de la FCO, qui arrive du sud et touche aujourd'hui l'Aveyron, inquiète les autorités sanitaires départementales. Une stratégie vaccinale devrait être établie dans les jours qui viennent.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une sérologie vaccinale devrait bientôt se mettre en place.
Une sérologie vaccinale devrait bientôt se mettre en place. - © S. Leitenberger/Réussir

Au 15 septembre, 490 cas de sérotype 1 sont recensés. Nous n’avons, à l’heure où nous écrivons ces lignes, aucune information précise sur la localisation des nouveaux cas. Au 5 septembre, les foyers étaient situés exclusivement dans le sud-ouest avec les foyers les plus proches dans le Tarn et en Dordogne. Une zone réglementée de 90 km est définie autour des foyers. La vaccination y est obligatoire. Les départements concernés sont l’Ariège, Aveyron (en partie), Aude, Charente, Charente Maritime, Dordogne, Gers, Gironde, Hérault, Landes, Lot, Lot et Garonne, Pyrénées-atlantiques, Pyrénées-orientales, Hautes-Pyrénées, Haute- Garonne, Tarn, Tarn et Garonne.
Les règles de circulation depuis ces zones baptisées 1-8 à destination des zones indemnes de sérotype 1 sont les suivantes pour les animaux destinés à l’élevage ou l’engraissement : les animaux et les moyens de transport doivent être désinsectisés et les animaux doivent être vaccinés contre le sérotype 1 (2 injections pour les bovins et les ovins) depuis plus de 60 jours.
Pour les animaux directement abattus, les animaux et les moyens de transport doivent être désinsectisés et le transport doit être direct depuis l’exploitation vers l’abattoir.
Les animaux issus du département (indemne de sérotype 1) qui circulent sur un marché en zone 1-8 ne pourront regagner une exploitation en zone indemne de sérotype 1.
Avec cette réglementation en vigueur, en cas d’inclusion du département dans cette zone 1-8, les exportations vers l’Italie seraient compromises jusqu’à la vaccination et l’immunisation des animaux à exporter.

Vaccination et Virologie export : mise au point

Suite à plusieurs contacts avec des éleveurs propriétaires de petits veaux “exportables”, nous souhaitons lever la confusion sur l’effet de la vaccination sur les résultats d’analyse. Certes, cette vaccination rend le veau séropositif (présence d’anticorps contre le virus) par le biais du colostrum. Mais l’analyse utilisée pour l’export des petits veaux est une recherche directe de virus qui s’appelle une recherche virologique (ou virologie).
La vaccination des vaches n’a aucune conséquence sur le résultat de la recherche virologique chez le veau. Si votre veau est positif à la recherche virologique (“viropositif”), c’est que le virus lui a été transmis après sa naissance par un moucheron infecté en FCO.
Nous insistons donc sur l’importance de la désinsectisation le lendemain de la naissance sur les veaux exportables afin de limiter au maximum les piqûres de moucherons infectés en FCO.
Nous pensons même que la vaccination de masse dans votre troupeau devrait limiter ces situations de veaux viropositifs en faisant baisser la circulation virale au sein de votre cheptel.


Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter le GDS.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui