La Haute-Loire Paysanne 20 novembre 2009 à 09h59 | Par Le GDS

FCO, la prophylaxie 2010 a commencé dépuis début novembre

La vaccination obligatoire et financée par l'État s'étend sur la période du 2 novembre 2009 au 31 mars 2010. Elle concerne les ovins de plus de 3 mois et les bovins de plus de 2 mois et demi. L’Etat prendra en charge le coût des vaccins et la réalisation de l’acte de vaccination, si celle-ci a lieu dans la période pré-citée. Des dérogations peuvent être obtenues par la DDSV à condition d'apporter les garanties sanitaires minimales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour les broutards, la vaccination devra apparaître au dos des passeports avec la mention « vacciné FCO »
Pour les broutards, la vaccination devra apparaître au dos des passeports avec la mention « vacciné FCO » - © Sophie Bourgeois/Réussir

La vaccination contre les sérotypes 1 et 8 de la Fièvre Catarrhale est obligatoire en 2010 pour les ovins et les bovins. Elle sera réalisée par le vétérinaire sanitaire de l’exploitation. Comme en 2009, cette vaccination nécessitera deux injections, une par sérotype.
La vaccination concerne les ovins de plus de 3 mois et les bovins de plus de 2 mois et demi. Il n’y a pas d’obligation concernant les caprins. La vaccination de rappel doit être effectuée dans un délai inférieur à 12 mois après la vaccination précédente. Toutefois, un « retard » de 1 mois sera toléré pour la vaccination de rappel, (sauf pour les animaux destinés à l’export).
Les animaux destinés a être abattus avant l’âge de 10 mois peuvent déroger à la vaccination. Par ailleurs, tenant compte de l’amélioration de la situation sanitaire suite à la vaccination généralisée en 2009, les éleveurs opposés à la vaccination peuvent désormais bénéficier d’une dérogation de vaccination pour la totalité de leur cheptel sur autorisation de la DDSV. Elle sera accordée en mettant en œuvre un protocole permettant d’apporter des garanties sanitaires minimales : dépistages virologiques de la FCO préalables sur une fraction déterminée des animaux du cheptel aux frais de l’éleveur, demande effectuée à la DDSV avant le 31 décembre 2009 accompagnée des résultats des dépistages et d’un engagement type. Tous les animaux d’élevage amenés à sortir de ces exploitations devront être vaccinés ou subir un dépistage virologique dans des conditions précises. Les foyers de FCO et les cheptels transhumants ne pourront pas déroger à la vaccination.. Pour plus de renseignement, contactez la DDSV
L’Etat prendra en charge le coût des vaccins et la réalisation de l’acte de vaccination pour les vaccinations effectuées entre le 1er novembre 2009 et le 31 mars 2010.
IMPORTANT : Au delà du 31 mars 2010, la vaccination reste obligatoire mais l’Etat ne participera plus au coût de sa réalisation. Nous demandons expressément aux éleveurs de faire réaliser la vaccination de leur cheptel avant le 31 mars 2010.

Traçabilité

La liste individuelle des animaux vaccinés devra être conservée dans le registre d’élevage. Pour les bovins, le vétérinaire vous remettra un document pré-rempli. Pour les ovins, le vétérinaire devra compléter la liste des animaux de l’élevage fournie par l’éleveur.

Les échanges d’animaux au 16 novembre 2009

Concernant les broutards, la vaccination devra apparaître au dos des passeports avec la mention « vacciné FCO », le nom des vaccins, les dates d’injections, le cachet et la signature du vétérinaire.
Les broutards exportés vers l’Italie doivent actuellement avoir reçu leurs deuxièmes injections (de primo-vaccination contre les sérotypes 1+8) 30 jours minimum avant l’exportation.
Pour l’exportation des petits veaux, les mères non vaccinées en 2009 doivent être vaccinées et la mise-bas doit avoir lieu plus de 30 jours après la 2ème injection.
Les mères vaccinées en 2009 doivent simplement recevoir leur rappel dans les temps (1 an maximum après la première vaccination) pour continuer à bénéficier de ce protocole.

Prises en charge de l’État

A titre indicatif, les montants des prises en charge de l’Etat jusqu’au 31 mars 2010 sont les suivants :
• pour les bovins : 1.75 € HT par bovin vacciné en rappel (2 injections sérotype 1 + 8) ; 3.5 € HT par bovin vacciné en primo-vaccination (4 injections sérotype 1 et 8) + 0.20 € de frais administratifs par bovin.
• Pour les ovins : 0.60 € HT par ovin vacciné en rappel (2 injections sérotype 1 + 8) ; 1.20 € HT par ovin vacciné en primo-vaccination (4 injections sérotype 1 et 8) + 0.10 € de frais administratifs par ovin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui