La Haute-Loire Paysanne 03 novembre 2015 à 08h00 | Par COMMUNIQUÉ DE LA PRÉFECTURE

FCO : Extension des critères d’éligibilité des animaux à la vaccination

Dans un communiqué datant du 27 octobre, la Préfecture de Haute-Loire fait le point sur la vaccination des bovins et ovins contre la FCO.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La demande de doses vaccinales de la part des éleveurs est
inférieure aux prévisions.
La demande de doses vaccinales de la part des éleveurs est inférieure aux prévisions. - © RÉUSSIR / S. ROUPNEL

La campagne de vaccination contre la FCO a débuté fin septembre en Haute-Loire. Suivant les instructions du ministère en charge de l’agriculture, les 15 370 doses allouées au département ont été destinées dans un premier temps à la vaccination des jeunes bovins mâles de race à viande ou mixtes et âgés de 6 à 16 mois (soit les animaux nés avant le 1er avril 2015), dits «broutards», destinés aux échanges (Union Européenne) et à l’exportation (pays tiers), ainsi que 20% des femelles répondant aux mêmes critères. Dans la mesure où la demande de doses vaccinales de la part des éleveurs est inférieure aux pré visions et au vu des conditions actuelles de mouvements des broutards de la zone réglementée vers la zone indemne (deux recherches virologiques coûteuses ou la vaccination), les doses de vaccins prévues pour l'export ou l'échange de broutards peuvent désormais être utilisées pour vacciner d'autres catégories d'animaux. Ainsi, les éleveurs peuvent faire vacciner leurs bovins, mâles ou femelles, nés avant le 1er août 2015 et destinés aux échanges, exports ou à la zone indemne. La gratuité de la vaccination est étendue à ces catégories d’animaux. La DDCSPP étudiera également les demandes particulières de vaccination sur des ovins ou des caprins destinés à la zone indemne. Nous rappelons que la vaccination est la seule stratégie durable pour commercialiser les animaux à l’étranger. Compte tenu des délais imposés par les pays importateurs (le délai d’attente pour pouvoir exporter un animal après la première injection de vaccin varie selon les pays de 31 à 81 jours), il est urgent de procéder à la vaccination et de ne pas attendre la date habituelle de rentrée des animaux en bâtiment pour l’hiver. Les vétérinaires disposant des doses vaccinales nécessaires, les éleveurs concernés sont invités à prendre contact avec leur vétérinaire dès maintenant pour fixer un rendez-vous afin de réaliser la vaccination.


COMMUNIQUÉ DE LA PRÉFECTURE DE HAUTE-LOIRE

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui