La Haute-Loire Paysanne 23 novembre 2011 à 13h27 | Par GDS France

FCO - Des résultats favorables mais restons prudents

Malgré l'absence de cas de FCO (Fièvre catarrhale ovine) en France depuis juin 2010, les responsables des organisations professionnelles et en particulier le Groupement de Défense Sanitaire encourage les éleveurs à poursuivre leurs efforts de vaccination.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le système de surveillance virologique active démontre l'absence d'infection récente.
Le système de surveillance virologique active démontre l'absence d'infection récente. - © S. Roupnel/Réussir
Le dernier cas de FCO recensé en France remonte à juin 2010, ce qui laisse envisager, dans une hypothèse favorable, que la France continentale puisse retrouver son statut indemne de FCO en fin d’année 2012.

Des résultats favorables
Pour la campagne de vaccination hivernale 2011-2012, la stratégie de lutte reprendra la politique adoptée à l’été 2010, à savoir une responsabilité laissée aux professionnels quant à l’utilisation de l’outil vaccinal mais une incitation forte à retrouver un niveau de protection des cheptels élevé. Cette vaccination restera à la charge des éleveurs. En l’absence de statistiques, le recoupement de diverses sources d’information laisse supposer une couverture  vaccinale de l’ordre de 25% (autour de 50 % en Haute-Loire), très inférieure aux 80% qui seraient nécessaires pour bloquer toute circulation virale. Il convient de ne pas baisser la garde et d’encourager les éleveurs à poursuivre leurs efforts de vaccination, eu égard au fait que l’immunité qui résulte de la circulation virale 2009-2010 et des deux dernières campagnes de vaccination tend à disparaître.

Un système de surveillance virologique active
150 prélèvements sanguins sont effectués mensuellement dans chaque département, dans les cheptels sentinelles ou en abattoir.
Des analyses virologiques RT-PCR sont effectuées par les laboratoires départementaux agréés.
Sur les 9 000 prélèvements réalisés chaque mois en France, des résultats virologiques positifs sont obtenus dans 0,5 à 1% des cas. Dans leur très grande majorité, les analyses positives ne correspondent qu’à des traces de virus liées à des infections anciennes.
Au 20 octobre 2011, aucune investigation n’a permis de mettre en évidence une infection récente d’animaux.

La situation en Europe
La Grande-Bretagne est indemne de FCO depuis le 5 juillet 2011. La Belgique et les Pays-Bas vont également demander à retrouver leur statut indemne.
L’Espagne vient de déclarer un nouveau foyer de BTV 1 sur un troupeau bovin en Estremadure, alors qu’il n’y avait plus de cas depuis décembre 2010.

Les échanges
La situation reste la même pour le moment en matière de conditions d’exportation, et ce au moins jusqu’au début de l’année 2012.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes