La Haute-Loire Paysanne 23 juillet 2014 à 08h00 | Par Sophie Giraud-Châtenet

ÉVÈNEMENT : la Coupe du monde des jeunes bergers en Auvergne

La dernière étape de la finale mondiale des Ovinpiades se déroulera au Sommet de l'élevage, le mercredi 1er octobre 2014.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les ovinpiades, un temps fort pour la filière.
Les ovinpiades, un temps fort pour la filière. - © Sophie Giraud-Chatenet

Organisée par Interbev Ovins et les partenaires de la filière ovine française, la Coupe du Monde des jeunes bergers réunit des jeunes âgés de 19 à 25 ans, suivant une formation agricole ou déjà en activité. «L'objectif de ce concours est de promouvoir le métier d'éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves des lycées agricoles dans plusieurs pays», explique Claude Font, éleveur en Haute-Loire et responsable de la finale mondiale. En effet, tout comme la France, d'autres pays sont confrontés aux mêmes difficultés de renouvellement des éleveurs de brebis. Par cette action, l'association internationale des Ovinpiades, créée depuis janvier 2013, vise à favoriser les échanges entre jeunes autour du thème de la formation.


Un concours français devenu Coupe du Monde

Nées en France en 2005, les Ovinpiades des Jeunes Bergers se sont développées au niveau européen à partir de 2009. Deux ans plus tard, la Nouvelle-Zélande accueillait la première Coupe du Monde des Jeunes Bergers à Oamaru. En 2012, les professionnels ovins décident de fonder l'Association Internationale pour créer un réseau dynamique de la formation agricole, favoriser les échanges entre les jeunes et l'installation de futurs éleveurs de brebis.


Une vingtaine de délégations invitées

La France a invité des nations à forte tradition moutonnière du globe. A savoir : la Nouvelle- Zélande, l'Australie, l'Irlande, l'Ecosse, l'Angleterre, l'Irlande du Nord, le Pays de Galles, le Chili, l'Uruguay, l'Argentine, le Canada, les USA, l'Afrique du Sud, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne, la Roumanie, la Hongrie, les Pays Bas, l'Autriche et la Bulgarie. Chaque pays présentera deux candidats. Fille ou garçon, ils devront avoir entre 19 et 25 ans et suivre une formation agricole ou être en activité depuis moins de 18 mois. Cet écart d'âge réduit permet de faire concourir des jeunes plus expérimentés et de compétences plus homogènes. Clément Puech, vice-champion européen 2013 des jeunes bergers et Gaël Eyssautier, champion national en 2014, représenteront la France lors de la finale mondiale. Outre les épreuves de la Coupe du Monde, les délégations visiteront différents systèmes d'élevage ovin français, viande et lait. Les jeunes participeront également à des activités sportives et de détente, pour découvrir les régions françaises et leurs produits du terroir.


SOPHIE CHATENET-GIRAUD

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui