La Haute-Loire Paysanne 24 juillet 2012 à 17h31 | Par Helena Cauvet et Véronique Gruber

Evénement, en video - L'élevage du canton de Saugues à l'honneur

Abondances, Montbéliardes, Aubracs, Limousines, ovins BMC, les races les plus représentées du secteur de Saugues étaient en Comice dimanche 22 juillet. Retrouvez aussi l'événement en vidéo.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Comice de Saugues, 22 juillet © HLP

Dimanche 22 juillet, Saugues était en pleine effervescence. Les JA de Saugues organisaient un comice agricole au marché couvert tandis que la fête de la Madeleine battait son plein au coeur même du village.
Sous le marché couvert, les races bovines et ovine les plus représentées sur le canton de Saugues étaient présentes et deux concours  de bovins ont animé la journée.
Le 22 juillet était un jour important pour les éleveurs d'Abondance car  le comice accueillait le concours interdépartemental de la race. 50 vaches orginaires de Haute-Loire, du Cantal, du Puy-de-Dôme et d'Ardèche étaient inscrites à ce concours.

La Haute-Loire remporte le challenge interdépartemental

Le juge Mickaël Fillion, éleveur en Haute-Savoie et vice président de l'OS des races alpines réunies, était chargé de départager les belles candidates et de désigner les meilleures.
«Les animaux sont jugés sur leur morphologie - taille, profondeur de poitrine, flanc -, la qualité des mamelles et des aplombs.
Quelques minutes avant le démarrage du concours, le juge nous confiait ses impressions : «Il y a d'excellentes qualités de mamelles en présence aujourd'hui. Et ce concours est un bon lancement pour le concours national Abondance qui se déroulera dans le cadre du Sommet de l'Elevage à Cournon».
Notons que la Haute-Loire a remporté la première place du challenge interdépartemental Abondance. Dans cette catégorie, chaque département présentait un lot de 4 animaux qui devait être le plus homogène possible.
Plutôt bien représentée à Saugues (5 éleveurs sur 14 inscrits au contrôle laitier se trouvent à Saugues), l'Abondance est une race laitière rustique, bien adaptée au relief escarpé de la montagne et aux conditions climatiques extrêmes. Cette race est par ailleurs dotée d'une bonne longévité. C'est pour toutes ces qualités que de jeunes agriculteurs du canton de Saugues ont récemment fait le choix de s'installer en Abondance.
Un autre concours était au programme, cette fois-ci en race Montbéliarde. 25 vaches émanant de 9 élevages de l'ouest de la Haute-Loire ont montré leur plus beaux atouts au juge unique, Jean-François Merle, spécialement venu du Cantal.
De beaux spécimens en races allaitantes Aubrac et Limousine étaient aussi en présentation durant toute la journée.
Et n'oublions pas les moutons, cette espèce emblématique du secteur de Saugues. Eleveurs et sélectionneurs en race BMC étaient venus accompagnés de brebis, agneaux et béliers. «Nous sommes là pour communiquer sur les qualités de la race BMC et montrer les évolutions récentes de la génétique» explique Philipe Martin, du Gaec Elevage Martin, sélectionneur à Venteuges.

Temps d'échanges professionnel

Dans les allées du marché, devant les animaux ou autour d'un verre à la buvette, les éleveurs échangeaient sur leur métier, la génétique, la conjoncture... Des instants conviviaux toujours très appréciés.
C'est donc une mission réussie pour Grégory Besse, président des JA de Saugues, et l'ensemble des JA du canton qui se sont mobilisés pour organiser cet événement qui a attiré un public nombreux.
Mikaël Vacher président des JA de Haute-Loire a souligné le rôle important des comices au sein du réseau JA  «ce type de manifestation permet de souder une équipe au sein d'un canton et a un impact direct sur le nombre d'adhérents. C'est très important pour la vie du syndicat local».
A l'extérieur du marché couvert, à quelques pas du ring des concours, des exposants en matériels agricoles et de voitures (de marque Peugeot et Renault) et des entrepreneurs agricoles assuraient l'animation.
A midi, les JA proposaient un repas froid à base de produits du terroir (charcuterie de l'Earl du Trouquet, salade composée, fromages du Gaec des Rocs, du Gaec de Brancouni et de Jean Louis Julien, les yaourts d'Emmanuel Page et des fruits) ; cette formule a connu un vrai succès puisque les 600 repas «balluchon»ont tous été vendus et à vive allure !

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,