La Haute-Loire Paysanne 10 novembre 2011 à 10h53 | Par Bénédicte BOISSIER

Euromontana - Vivre bien en montagne, du commerce, de l'agriculture, de l'industrie

André Marcon, président de Euromontana depuis 2 ans et de l'Union des CCI du Massif Central depuis 1998, évoque, lors d'une rencontre avec la Presse, son engagement au sein de cette ONG. Il insiste notamment sur l'avenir des territoires de montagne qui passe par un nécessaire repeuplement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
André Marcon œuvre pour le maintien d'une activité économique et touristique au sein de ces territoires.
André Marcon œuvre pour le maintien d'une activité économique et touristique au sein de ces territoires. - © HLP
Il le dit sans ambages : "Saint-Bonnet le Froid est le village le plus commerçant et le plus touristique de France !". André Marcon, maire depuis 22 ans, a raconté le travail de fond mené avec la population, qui permet d'afficher aujourd'hui une activité florissante. En effet cette commune de Haute-Loire de 262 habitants (située près de l'Ardèche, entre 800 et 1200 m d'altitude), comptabilise 32 activités artisanales et de service, 4 hôtels, 7 restaurants dont le fleuron est celui de Régis Marcon son frère, chef renommé et étoilé du Guide Michelin.

Les actions au sein d'Euromontana
"Euromontana* constitue la première ONG (organisation non gouvernementale), de promotion et de défense de la montagne. Cette organisation a été créée par les agriculteurs, pour défendre les intérêts de la montagne, dans le cadre des politiques européennes." C'est Luc Guyau à l'époque président de l'APCA (Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture) qui lui a demandé d'adhérer, via l'UCCIMAC (Union des Chambres de Commerce et d'Industrie du Massif Central), qu'il préside depuis 1998.
André Marcon relève avoir tout de suite accepté, "car cette montagne est un élément de ma personnalité. Et grâce aux politiques "montagne", j'ai pu mener ma carrière." Le président depuis 2 ans de cette ONG, ajoute que "c'est une formidable association, qui compte 17 pays adhérents. Nous travaillons sur des dossiers pragmatiques, comme les produits de qualité, issus et transformés en montagne."

Pour et par la montagne
Les 28 et 29 novembre, il accueillera au Puy-en-Velay, un séminaire de clôture. Une centaine de participants venus de tous les pays membres, planchera sur le sujet : comment accueillir de nouvelles populations sur le territoire de montagne ? "Nous ferons ensuite des propositions à la Communauté européenne. Il s'agit de repeupler la montagne. Ces territoires ont de l'avenir, (déjà le repeuplement est en cours…). Ils représentent des solutions alternatives à la ville, mais nécessitent d'avoir des services à disposition des habitants."
Il se dit "préoccupé par l'agriculture en montagne, nous avons du mal à favoriser une agriculture différente. C'est pourquoi nous travaillons sur les signes de qualité montagne. Si nous n'avons plus d'agriculture de montagne, nous n'aurons plus de tourisme. Il faut aider les agriculteurs de montagne. En contrepartie, ils continueront d'entretenir les territoires, de sortir des produits de qualité."


*Euromontana est l'association européenne multisectorielle pour la coopération et le développement des zones de montagne. Sa mission est de promouvoir des montagnes vivantes en œuvrant pour le développement global et durable et l'amélioration de la qualité de vie.(source Euromontana)

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes