MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir La Haute Loire Paysanne quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
La Haute-Loire Paysanne 29 janvier 2020 à 12h00 | Par Véronique Gruber

“Être là où nous attendent nos adhérents”

Faisons plus ample connaissance avec Thierry Bouchet, le nouveau président de Cerfrance Haute-Loire. Elu le 6 décembre dernier, il nous confie ses priorités pour l’association.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Thierry Bouchet est le nouveau président de Cerfrance Haute-Loire.
Thierry Bouchet est le nouveau président de Cerfrance Haute-Loire. - © © HLP

Vous présidez Cerfrance Haute-Loire depuis le 6 décembre dernier. Pouvez-vous vous présenter ?
Thierry Bouchet : J'ai 47 ans et je suis agriculteur sur la commune de Saint-Géron. Je me suis installé sur la ferme familiale en 1996 avec mes parents et depuis 2004, je suis en Earl unipersonnelle. J'exploite une SAU de 60 ha (20 ha de blé, 10 ha d'orge, une quinzaine d'ha de maïs irrigués et une quinzaine d'ha d'herbe) et je pratique chaque année la pension d'animaux (entre 50 et 60 génisses et vaches allaitantes par an), de novembre à avril. Jusqu'en 2013, j'étais producteur de lait, une production historique sur la ferme que j'ai décidée d'arrêter suite à des soucis de santé. Je suis également à la tête d'une Sarl photovoltaïque créée en 2013.


Pouvez-vous nous parler de vos responsabilités professionnelles passées et actuelles ?
Thierry Bouchet : J'ai occupé pendant 10 ans la responsabilité d'administrateur et de vice-président de la coopérative de vente de lait du Val d'Allier, structure qui faisait partie intégrante de l'URCVL.
Je suis élu à Cerfrance Haute-Loire depuis 14 ans. J'ai d'abord été ad-ministrateur pendant 2 ans puis le président Emmanuel de Veyrac m'a proposé d'entrer au bureau en tant que secrétaire ; après cette responsabilité, que j'ai occu-
pée pendant 4 ans, j'ai été vice- président, sous la présidence de Gilles Boyer, jusqu'en décembre 2019.
En 2012, j'ai été élu président du CG2A, qui a récemment fusionné avec une structure similaire de la région Rhône-Alpes pour devenir “OMGA Synergie” ; je suis à ce jour vice-président de cette nouvelle entité.
J'ai été élu président de Cerfrance Haute-Loire, suite à notre assemblée générale du 6 décembre dernier. Cerfrance emploie 140 collaborateurs et accompagne plus de 4000 chefs d’entreprise sur un territoire auquel nous sommes très attachés ; je mesure bien les responsabilités que cela implique.


En ce début de mandat, quelles sont vos priorités d’action pour Cerfrance Haute-Loire ?
Thierry Bouchet : Un changement de président n’est pas une révolution, ma mission est de poursuivre le travail entamé par mes prédécesseurs et de continuer à faire progresser la structure. Nous allons poursuivre l'écriture du projet stratégique 2020-2025 pour en assurer par la suite son déploiement. Ce projet sera la feuille de route pour les 5 années à venir, des élus et des collaborateurs.
Je tiens à ce que Cerfrance soit là où ses adhérents l’attendent avec une large palette de services au tarif le plus raisonnable possible.
J'entends mettre en avant le fonc-tionnement associatif de Cerfrance Haute-Loire car beaucoup oublient que nous sommes une association ; il faut rappeler que notre structure est dirigée par des élus et c’est pour cela que nous parlons d’entreprise associative. Nous sommes très attachés aux valeurs associatives que nous portons : respect des personnes, intérêt collectif, indépendance dans les conseils aux adhérents mais aussi financière (nous ne percevons pas de subventions).
Je donne également priorité à la complémentarité ; complémentarité avec les autres structures du territoire (les chambres consulaires, les administrations, les organisations qui interviennent sur les plans technique, économique et réglementaire), auprès de nos adhérents et complémentarité au sein même du réseau Cerfrance, à l'image de ce que nous faisons au sein de l'Alliance Massif Central ou du GIE Informatique Unigestion... Avec 9 agences réparties sur le territoire de la Haute-Loire, Cerfrance garde le souci de la proximité de ses adhérents.
Et par-dessus tout, j’ai réaffirmé l’importance de la personnalisation et de la qualité du conseil et de l’accompagnement que nous apportons aux adhérents Cerfrance.


Qu’attendez-vous du projet stratégique 2020-2025 ?
Thierry Bouchet : Le projet stratégique est là pour nous permettre de répondre au mieux aux attentes de nos adhérents. J'en attends également que ce soit un catalyseur qui fédère élus et collaborateurs autour du service à nos adhérents. Ce projet que nous construisons en équipe avec le Conseil d’administration et les collaborateurs sera pleinement opérationnel en septembre prochain. J’ai souhaité que nous adaptions une méthode participative afin qu’il soit compris et porté par tous. C’est pour cela que nous avons commencé par dresser un état des lieux en associant adhérents-clients, administrateurs et collaborateurs.


Quels messages souhaitez-vous
adresser aux adhérents de Cerfrance Haute-Loire ?
Thierry Bouchet : Je tiens vraiment à ne pas cloisonner nos adhérents en fonction de leur activité ou de leur statut juridique ou fiscal.
Leur diversité nous permet de développer des services de plus en plus larges et adaptés aux besoins de chacun d’eux.
Quel que soit leur métier, ce sont tous des entrepreneurs du territoire et notre rôle est de répondre à leurs besoins en matière économique, comptable, juridique, financier, stratégique,…  quel que soit leur domaine d'activité.
J'insiste aussi sur le fait que Cerfrance est une association et en tant que président, je suis simplement le représentant des plus de 4000 adhérents de la structure.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui