La Haute-Loire Paysanne 27 mars 2012 à 08h01 | Par Helena Cauvet - Véronique Gruber

En vidéo - Evénement : La Miss Montbéliarde 2012

Dimanche 25 mars à Saint-Paulien, s'est déroulée l'élection de la Miss Montbéliarde 2012. C'est Douchka du Gaec Elevage Jammes à Chaspuzac qui remporte le titre. Découvrez ou redécouvrez cet événement en vidéo !

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Dimanche 25 mars dans la halle du Chomeil de St Paulien la concurrence était rude entre les 58 génisses candidates venues des quatre coins du département.
Chacune d’entre elles avait été soigneusement lavée, brossée et parfois pailletée par les éleveurs. Pour participer à ce concours, les génisses devaient répondre à des critères bien précis. Elles doivent notamment être d’origine Haute-Loire, avoir vêlé à moins de 36 mois et avoir obtenu un contrôle avec une production de 25kg de lait avant le 20 mars.
Comme chaque année, la foule était au rendez-vous pour admirer les plus belles Montbéliardes de notre département. Durant toute l’après-midi, elles ont défilé avec le plus d’élégance possible sur une musique entraînante sous les encouragements du public et surtout dans l’espoir de séduire le juge du concours, Fabrice Garneret venu du Doubs.

La vache rêvée…
Après avoir scrupuleusement détaillé les caractéristiques de chaque candidate, le juge a désigné la Miss et ses 4 dauphines. C’est Douchka du Gaec Elevage Jammes de Chaspuzac qui remporte le titre de Miss 2012 ; Douchka est une vache connue puisqu’elle a fait un passage remarquée au dernier salon international de l’agriculture à Paris : «cette vache a une belle classe, de la musculature, des aplombs solides et une mamelle remarquable en tout point. En somme la vache rêvée des élevages… Et ce n’est pas un rêve» a indiqué le juge pour justifier son choix. Douchka était entourée par de jolies demoiselles, ses dauphines Douce du Gaec l’Avenir,  D’Axiane du Gaec Castanet, Etiquette de Jean-Pierre Porte et Dime du Gaec de la Gazelle.
«Ce concours est l’animation phare du syndicat Montbéliard ; il est en place depuis 15 ans et montre à tous les éleveurs qu’en Haute-Loire on sait faire de très bonnes vaches. Cela montre aussi que la Montbéliarde est capable de produire beaucoup de lait ; c’est une vache dotée d’une bonne morphologie générale. Réunir 58 génisses à St Paulien traduit la motivation des éleveurs et de l’élevage départemental» a expliqué Philippe Chapuis, président du syndicat de la race Montbéliarde.
«Demain, nous aurons besoin de produire du lait en Haute-Loire pour conforter la filière lait ; et dans ce cadre-là,  l’important c’est de disposer d’animaux à haut potentiel qui soient élevés dans notre département. Dans le contexte mondial actuel, la production laitière a de l’avenir.  Il faut encourager les jeunes à s’installer en lait» a souligné Michel Chouvier, président de l’EDE.

Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui