La Haute-Loire Paysanne 12 novembre 2013 à 08h00 | Par Helena Cauvet

En vidéo - En vidéo - En vidéo - 31ème rassemblement international de montgolfières

Malgré une météo peu clémente, le 31ème rassemblement international de Montgolfière en Velay a eu lieu ce weekend du 8 au 10 novembre. Vous avez peut-être pu les apercevoir, notamment vendredi et samedi matin. Nous vous proposons de découvrir un peu l'événement en images !

Abonnez-vous Réagir Imprimer

31ème rassemblement de montgolfières (© Héléna Cauvet - HLP)

31ème rassemblement international Montgolfière en Velay (© Héléna Cauvet) La belle ville du Puy-en-Velay vue d'en haut. © Suzanne MARION Attention au départ.Ça bouscule sur le site de décollage. © Suzanne MARION Gonflage de l'enveloppe, au sol, avant qu'elle ne se redresse. © Suzanne MARION Un ballet de montgolfières dans le ciel ponot. © Héléna CAUVET Les brûleurs en action avant et pendant le vol. © Héléna CAUVET Dans la nacelle, le pilote gère le vol du début à la fin. © Héléna CAUVET

Si la grisaille était de mise ce week-end, le ciel ponot s’est paré d’une multitude de couleurs grâce à la cinquantaine de montgolfières réunies à l’occasion du 31ème rassemblement organisé par l'association Montgolfière en Velay et son président Jean-Marc Guérin. Dès vendredi matin, onze ballons s’envolaient depuis le site de décollage au bas du village de Cussac sur Loire, avant le lancement officiel du week-end qui, en raison des conditions météo verra les vols du vendredi après-midi et du dimanche annulés. Dommage… Mais ce vendredi, nous étions du voyage.

Embarquement
Dès la première minute de préparation au vol, on entre dans l’ambiance.Thierry, pilote chevronné qui vient du Lot pour participer à ce meeting, nous a brieffés.Chacun son rôle.Sous sa direction, et celle de Sylvie son épouse, assistante et conductrice du véhicule de récupération, nous aidons à installer la nacelle avec les appareils de navigation, monter les brûleurs, gonfler l’enveloppe… Étape par étape, le tout est bien rôdé, il ne faut pas longtemps avant que le ballon ne se redresse.  Puis le pilote invite les passagers à prendre place dans la nacelle d’osier et c’est enfin le départ.
Lentement l’aéronef s’élève, pour commencer son périple suivant le cours de la Loire jusqu’à Charentus, puis remontant sur le plateau de Taulhac avant de s’attarder longuement au dessus de notre très belle ville du Puy en Velay.
Dans la nacelle, pilote et passagers, lotois ou altiligériens, sont totalement conquis par cette vue superbe de la cité ponote avec la statue de la Vierge qui se dresse fièrement au dessus de la ville, la cathédrale dont la carrure imposante trône au milieu des nombreux toits rouges des maisons de la vieille ville, le rocher St Michel qui pose en solitaire… et les nombreuses rues et ruelles qui quadrillent l’espace.
Grâce à la mongolfière poussée au gré du vent mais habilement conduite par notre pilote, nous découvrons la ville d’en haut… Des images plein les yeux, nous allons doucement nous poser sur la plaine de Rome, où Sylvie vient nous chercher.Ensemble, on plie le matériel, on le charge dans la remorque tirée par un 4x4, et après une collation, on retourne à nos voitures.
Un beau voyage dans cette ville que nous voyons tous les jours mais qui ce vendredi nous a révélé des perspectives nouvelles.Merci à Thierry et Sylvie pour ces images et ces instants hors du temps…


Suzanne Marion


Conseils de pilote...

 

Franck Valla est pilote de Mongolfière. Avec son équipe, Nobert et Sébastien, ils viennent du bassin Annonéen berceau des frères Montgolfier.
Avant de partir il faut tout vérifier : le matériel, le gonflage du ballon, le sens et la puissance du vent mesurés et testés avec l'envoi d'un ballon sonde. Les nacelles sont équipées de GPS pour observer la direction du vent, sa puissance, mais aussi l'altitude. Il y a 2 types de brûleurs (l’un est nommé «brûleur à vache» car plus silencieux, il est conçu pour le survol du bétail) En général il y a au moins 2 circuits d'alimentation complètement indépendants.
La vigilance doit être permanente car si le ballon peut monter assez rapidement, environ 3m/s, il peut descendre aussi vite.Attention aux lignes électriques, arbres ou même d'autres montgolfières...

 

H.C

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui