La Haute-Loire Paysanne 21 décembre 2018 à 08h00 | Par Suzanne MARION

En place pour déneiger les 3430 km de routes départementales altiligériennes

Le dispositif de viabilité hivernale 2018/2019 pour la Haute-Loire a été présenté début décembre par MM. Yves Rousset Préfet et Jean Pierre Marcon, président du Conseil Départemental

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le dispositif départemental de viabilité hivernale est en place jusqu’au 22 mars 2019.
Le dispositif départemental de viabilité hivernale est en place jusqu’au 22 mars 2019. - © Réussir SA / François d'Alteroche

La viabilité hivernale est une mission importante, notamment pour un département de moyenne montagne comme la Haute-Loire. Début décembre, Yves Rousset, Préfet de la Haute-Loire, Jean-Pierre Marcon, Président du Département de la Haute-Loire, et Joseph Chapuis, Vice-président du Département délégué aux Routes et réseaux, ont présenté ensemble cette mission que l’État et le Département assument conjointement : «rendre nos routes, départementales et nationales, praticables dans les conditions hivernales que nous impose la particularité de la Haute-Loire d’être relativement peuplée et active dans une altitude moyenne assez élevée».

Anticipation dès fin octobre Le Département a anticipé le démarrage de son dispositif de viabilité hivernale dès le vendredi 26 octobre. Il était opérationnel le lundi 29 octobre, dès les premiers flocons survenus en début de matinée, et le lendemain mardi jusque tard dans la soirée, par anticipation de l’organisation prévue initialement à compter du 9 novembre, 17 h.«Une telle souplesse d’organisation est rendue possible grâce à la grande implication des agents d’intervention de la collectivité départementale» souligne le Département.

Le Département lèvera son dispositif le vendredi 22 mars 2019 à 17h, sous réserve des conditions météorologiques à cette date.«L’épisode neigeux des 29 et 30 novembre a été une occasion de mettre en œuvre les dispositions existantes visant à coordonner le traitement des chaussées enneigées sur les réseaux routiers de l’État et du Département. Des améliorations possibles sont étudiées à la lumière de cet épisode neigeux d’une rare intensité» note-t-on du côté des responsables du dispositif.

Pour cet hiver, la DIR-MC, le Département et la Ville du Puy-en-Velay doivent s’entendre également sur le traitement de la RN 2088, ancienne RN 88 ainsi dénommée depuis la mise en service du Contournement du Puy-en-Velay.Par ailleurs, le Département dispose d’un nouveau Centre Opérationnel Routier à Landos, qui peut également intervenir sur le secteur de Pradelles.

En hiver, prudence exigéé !

Des thermomètres piégeurs ! Attention, il est quelques notions à connaître pour éviter de se mettre en danger.

• La température de l’air indiquée par la voiture peut être supérieure de 7 °C à la température de chaussée, notamment par temps découvert (4°C pour l’air mais - 3°C pour la chaussée qui peut, aussi, être verglacée si elle est humide et non salée).

• Sur un même itinéraire, les zones à l’ombre du soleil en journée peuvent avoir une température de chaussée inférieure de 7°C aux zones ensoleillées : cet écart se constate le jour, mais également la nuit !

• Les chaussées salées sont “grasses“ et peuvent avoir une mauvaise adhérence même lorsque les températures de l’air et de la chaussée sont positives (absence de verglas mais sel résiduel chargé en hydrocarbures).

• Si la température de la chaussée est inférieure à - 12 °C (la température de l’air peut être de - 5 °C), alors le traitement au sel des chaussées (bouillie de sel) est inefficace, voire dangereux (apport d’humidité).

Consignes de sécurité

Salée ou non-salée, une route “au noir“ peut comporter des plaques de verglas : zones à l’ombre, coulées d’eau, plaques de neige sur zone ventée… ADAPTEZ VOTRE VITESSE !

• Conduite sur neige, ou lorsque les températures de l’air fluctuent en-dessous de + 5°C, soyez vigilant et ADAPTEZ VOTRE VITESSE, augmentez les distances de sécurité, évitez les accélérations brutales, les freinages brusques et les coups de volants.

• Attention aux pertes d’adhérence : le verglas n’est pas toujours détectable par les conducteurs, les routes ne sont pas toutes salées, et le sel n’est pas toujours efficace (basses températures, dilution par les précipitations ou des coulées d’eau traversant la chaussées).

• Dès l’approche de l’hiver, équipez votre véhicule de 4 pneus thermo gommes,

• Conservez dans votre véhicule des bottes et vêtements chauds ainsi qu’une pelle.

• Informez-vous des conditions de circulation avant votre départ : http://www.inforoute43.fr/

• Privilégiez les itinéraires classés avec le meilleur niveau de service : http://www.hauteloire.fr/   Rubriques : route et transport/ conditions de circulation/ la viabilité hivernale : priorité sécurité.

• Sur la route, soyez attentifs aux panneaux à messages variables lumineux (PMV) mis en place, ainsi qu’aux panneaux de prescriptions : chaînes obligatoires ; route fermée ; salage en cours…

• Priorité aux chasse-neige ! Laissez-les vous ouvrir la route !Garez-vous, si besoin, pour faciliter leur progression ; ne les dépassez pas si la voie n’est pas dégagée !

Informations à destination des usagers des routes: 0 811 651 897 : répondeur téléphonique (4 000 connexions par saison)www.inforoute43.fr (400 000 connexions par saison)accessible depuis ordinateur ; tablette ; smartphone

Organisation de la viabilité hivernale

• 320  agents mobilisés dont 110 d’astreintes (90 agents d'interventions ; 10 responsables d'intervention en pôle ; 6 agents pour les dépannages de matériel ; 2 agents en salle de pilotage ; 1 gardienne SPRD ; 1 cadre).

• 68 circuits de déneigement dont 45 d’astreinte.

• 90 engins (80 polyvalents ; 10 spécifiques).

• Quantité habituellement répandue chaque hiverEntre 5 200 et 13 000 tonnes de sel (8 800 tonnes en 2017-2018).Entre 7 000 et 22 000 m3 de pouzzolane (11 500 tonnes en 2017-2018).

• Plage d’intervention4h30 - 19h30 avec des horaires de passage très variables en fonction du lieu et de l’importance de la route (hiérarchisation du réseau.)

• Coût d’utilisation d’un matériel de déneigement :Chasse-neige : jusqu’à 1 100 €/j pour 200 km/j environ,Fraise à neige jusqu’à 1 600 €/j pour 10 km/j maxi, suivant hauteur de congères.

• Km parcourus et coût des derniers hivers :2017/2018 (indice météo 123) 405 000 km parcourus pour un coût d’intervention (véhicules + sel + pouzzolane+ rémunération pour horaires spécifiques) de 3 000 000 €.2016/2017 (indice 89) : 329 000 km pour un coût de 2 800 000 €.2015/2016 (hiver clément, indice 90) : 250 000 km pour un cout de 2 100 000 €.2008/2009 (hiver rigoureux indice 111) : 598 000 km pour un coût de 3 590 000 €.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui