La Haute-Loire Paysanne 14 août 2018 à 13h00 | Par ACTUAGRI

En période de fortes chaleurs, attention au transport d’animaux vivants

En période de canicule, et comme tout au long de l’année, le transport d’animaux vivants est strictement réglementé en France, et en Europe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Selon le réglement européen, «nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles».
Selon le réglement européen, «nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles». - © © Réussir SA / Claudine Gerard

En cas de fortes chaleurs, comme c’est le cas actuellement dans 67 départements français, le transport d’animaux vivants fait parfois débat. Dans une note, publiée le 2 aout, le ministère de l’agriculture rappelle «qu’en période de canicule, comme à toute autre période de l’année le transport d’animaux vivants est strictement réglementé». Il est ainsi soumis à l’article 3 du règlement CE 1/2005 qui stipule que «nul ne transporte ou ne fait transporter des animaux dans des conditions telles qu’ils risquent d’être blessés ou de subir des souffrances inutiles».
Le Règlement européen CE 1/2005 encadre tout transport d’animaux vivants dans les pays membres de l’Union européenne. En vigueur depuis le 5 janvier 2007, ce règlement renforce les mesures de surveillance, d’autorisation et de contrôle. Il prévoit également des règles plus strictes pour les transports de longue durée et définit des normes supplémentaires de conformité pour les véhicules.
Ainsi, le ministère précise que «les animaux doivent être protégés en permanence des intempéries, des rayons du soleil, de la chaleur ou du froid. Ils ne doivent pas être transportés en cas de températures extrêmes pouvant générer des souffrances évitables». De plus, d’après ce règlement, en cas de contrôle, les convoyeurs d’animaux doivent, «être en mesure de présenter une série de documents indispensables pour le transport sur route d’animaux vivants». Pour les voyages de longue durée une réglementation particulière s’applique : «les animaux doivent bénéficier de périodes de repos, être abreuvés et nourris à intervalles réguliers. Selon le moment du voyage, la pause et les soins sont prévus dans le camion à l’arrêt lors de la phase de déplacement ou après déchargement dans un poste de contrôle agréé».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui