La Haute-Loire Paysanne 14 novembre 2008 à 11h30 | Par Marie Agnès PETIT

Des yaourts brassés : une première en Haute-Loire

Paule et Guy Maurin installés sur la commune de St Privat d'Allier ont inauguré le 7 novembre, leur atelier de transformation à la ferme. Producteurs de lait depuis 1988, ils ont choisi d'innover en lançant un produit fermier qui n'existait pas en Haute-Loire, le yaourt brassé. Nature ou aux fruits, ce produit novateur vient s'ajouter à une gamme plus large avec faisselles, fromage blanc battu ou sarrassou…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le nouvel atelier a été inauguré vendredi 7 novembre 2008.
Le nouvel atelier a été inauguré vendredi 7 novembre 2008. - © HLP

Nombres d’élus, d’acteurs professionnels, de partenaires, d’artisans, de voisins ont entouré Paule et Guy Maurin du village de Nolhac commune de St Privat d’Allier, ce vendredi 7 novembre pour l’inauguration de leur atelier de transformation à la ferme.
Installés en production laitière depuis 1988, ils ont mis en place une transformation à la ferme en proposant un produit qui n’existe pas en Haute-Loire : le yaourt brassé, nature ou aux fruits,  d’autres produits viennent compléter la gamme : faisselles, fromage blanc battu, sarrassou.
Après une formation à l’ENILV à Aurillac, les travaux de l’atelier ont débuté en janvier 2008. Les premiers essais de yaourts ont démarré en juillet, la vente s’effectue à la ferme, auprès de différentes structures ou commerces.
Accompagnés par la Chambre d’Agriculture pour la mise en place de cet outil, ils sont  aujourd’hui dans la démarche du label « Bienvenue à la ferme », label national qui appartient aux chambres d’agriculture et qui reconnaît la qualité des produits fermiers dans un cadre accueillant.
Le maire de St Privat d’Allier,  Guy Eyraud, soulignait cette heureuse initiative qui est un plus pour le territoire et lançait l’idée de proposer dans une démarche collective, tous ces produits fermiers à la vente aux nombreux touristes, marcheurs  qui viennent à St Privat : marché, magasin collectif…
La présidente de l’Association Départementale d’Accueil à la Ferme, Thérèse Boutarin, soulignait l’importance d’avoir une offre riche et variée en matière de produits du terroir ; diversité qui, aux côtés des autres prestations d’accueil à la ferme, permet d’organiser au mieux le séjour  de la clientèle autour de l’hébergement, des activités et de la restauration.

Guy et Paule Maurin dans leur atelier.
Guy et Paule Maurin dans leur atelier. - © HLP

L'EARL de la Source

67 ha de SAU avec 10 ha de céréales
40 vaches laitières Prim’Holstein+génisses dans une stabulation entravée
Alimentation : ensilage d'herbe et de maïs en boudins + foin
240 000 L de quotas + 6000 L en vente directe
Transformation de 80 L de lait par semaine soit 600 yaourts semaine.
Objectif : 33 000 yaourts par an, et dans 5 ans arriver à 123 000 yaourts.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui