La Haute-Loire Paysanne 31 décembre 2009 à 11h25 | Par Véronique GRUBER

Des veaux gras fermiers 100 % lait entier

À l'EARL des Capucines à St Pierre Duchamp, Hubert et Évelyne Cathaud élèvent chaque année une trentaine de veaux des Monts du Velay-Forez. Cette activité, qu'ils ont mis en place dans les années 1990, apporte un revenu complémentaire à la production laitière, bienvenu dans cette période difficile.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Hubert et sa femme Evelyne, qui a plus particulièrement en charge cet atelierqui se trouve fort bien adapté aux dames.
Hubert et sa femme Evelyne, qui a plus particulièrement en charge cet atelierqui se trouve fort bien adapté aux dames. - © HLP

Hubert et Evelyne Cathaud se sont lancés dans la production de veaux des Monts du Velay-Forez dans les années 1990 ; à l’époque, ces éleveurs, qui étaient en constant dépassement de leur quota laitier, ont préféré opter pour les veaux qui leur permettaient de valoriser l’excédent de lait plutôt que de réduire leur nombre de vaches laitières.

Une trentaine de veaux par an

«Au départ, nous avions 3 ou 4 veaux pour arriver à une trentaine par an depuis 5 ans» explique Hubert Cathaud.
L’atelier veaux de 63 m2   (3 cases) se situe dans la stabulation libre à aire paillée avec aire de raclage de l’exploitation. En juin 2007, Hubert et Evelyne ont investi dans un DAL (Distributeur Automatique de Lait) et des barrières de contention, du matériel subventionné à hauteur de 50 % par des financements obtenus dans le cadre du PER «Pays du Velay».

Ils ont opté pour le DAL

L’arrivée du DAL a changé la vie de ces deux éleveurs : «Dans notre cas, sans ce DAL, je crois que l’on aurait arrêté la production de veaux gras. Désormais, durant la traite des vaches, nous n’avons plus besoin de nous occuper des veaux. Le gain de temps est énorme comparé à l’époque où nous les alimentions au biberon et la pénibilité (transport du lait) est bien moindre. De plus, les veaux boivent à une température régulière, une condition favorable pour l’engraissement, la couleur de la viande et la santé de l’animal.
«Depuis que nous utilisons le DAL, nous avons constaté une meilleure régularité de croissance. Les veaux présentent moins de problèmes digestifs car ils vont boire lorsqu’ils ont faim. Autre  avantage non négligeable, la surveillance quotidienne des veaux (de la quantité de lait bue, de leur comportement) peut se faire à n’importe quel moment de la journée ; quant à la programmation du DAL, elle se fait en une seule fois et pour chacun des veaux» a souligné Evelyne.
Le DAL nécessite un entretien régulier de la part des éleveurs : «tous les 8 jours, nous devons procéder au nettoyage du filtre situé entre le tank et le DAL. Le lavage du tank à lait doit être nettoyé tous les 4 à 5 jours. L’atelier veau est quant à lui nettoyé tous les 2 mois» expliquent les Cathaud.
Toutefois, en Système DAL, «l’hétérogénéité dans l’âge des veaux peut constituer un facteur limitant au bon résultat technique des veaux» note Régis Berthomier, commercial de la coopérative des Veaux des Monts du Velay-Forez.
Les veaux  de l’EARL, vendus en Label Rouge «Le Vedelou», sont exclusivement nourris au lait entier naturel de vache, un savoir-faire qui donne à la viande son goût et sa qualité.
L’exploitation bénéficie d’un suivi technique régulier de la coopérative ; chaque mois ou sur demande des éleveurs, le technicien se charge des immatriculations des veaux, de la programmation des départs des veaux et réalise les hématocrites (prélèvements sanguins pour détecter une éventuelle anémie).

Un bon revenu complémentaire

Pour Evelyne et Hubert, la production de veaux des Monts du Velay Forez apporte non seulement un revenu complémentaire  important mais représente aussi une véritable roue de secours en pleine période de crise laitière et agricole comme celle que nous traversons à l’heure actuelle.

Label Rouge «Le Vedelou»

Les éleveurs adhérents à cette démarche doivent respecter les critères suivants :
- animal croisé (père de race à viande)
- âge du veau abattu compris entre 105 et 160 jours
- Poids minimal de carcasse : de 100 à 160 kg
- Couleur de viande (classement abattoir) : 1, 2, 3
- Conformation : E, U, R
- Finition : 2 et 3 (les animaux classés en 1 étant trop maigres et en 4 sont trop gras)
- En cas d’achat de nourrissons, les veaux doivent être achetés avant l’âge de 21 jours
- Pas de traitement antibiotique au cours du dernier mois d’engraissement.

Programme «Travail Vo»

L’EARL des capucines participe à la démarche «Travail Vo». Ce service destiné aux adhérents de la coopérative sans participation financière de leur part, vise à améliorer les conditions de travail des éleveurs et à professionnaliser la production de veaux de lait fermiers.
Pour tout renseignement contactez la coopérative au 04 71 09 11 25.

Filière bio

La SAS Vigouroux, filiale de la coopérative des veaux des Monts du Velay-Forez, a obtenu son homologation pour l’abattage des animaux élevés en filière agriculture biologique à partir de janvier 2010.
La société Vigouroux souhaite répondre à l’attente des éleveurs en filière bio de Haute-Loire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui