La Haute-Loire Paysanne 08 janvier 2020 à 11h00 | Par Véronique Gruber

Des vœux communs pour avancer ensemble en faveur d’une économie productive

Le 6 janvier, les présidents de la Chambre d’Agriculture, de la Chambre de Commerce et d’Industrie et de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat ont présenté, ensemble, leurs vœux pour l’année 2020.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les présidents des 3 chambres consulaires bien décidés à oeuvrer ensemble pour la réussite de la Haute-Loire.
Les présidents des 3 chambres consulaires bien décidés à oeuvrer ensemble pour la réussite de la Haute-Loire. - © HLP

Lundi 6 janvier, les 3 chambres consulaires, la Chambre d’agriculture, la CCI et la Chambre de métiers et de l’artisanat, présentaient leur vœux communs dans les locaux de l’interconsulaire au Puy-en-Velay face à une salle remplie d’acteurs économiques, d’élus et de représentants de l’Etat.
Mutualisation
C’est la deuxième année que les présidents des 3 organismes présentaient leurs voeux ensemble et, plus que jamais, ils se sont montrés unis et prêts à mutualiser leurs énergies au service du dynamisme de leur territoire. Une mutualisation qui se traduira très prochainement par une action concrète qui a été annoncée par Jean-Luc Dolléans, président de l’interconsulaire et de la CCI : «Nous souhaitons vous annoncer un événement que nous porterons de concert, une conférence dont le thème est très important pour nos chefs d’entreprises  : comment faire rimer économie et écologie raisonnée ?» (voir encadré).
Véritable «poumon économique de notre territoire» comme le soulignera le président de la Chambre d’agriculture Yannick Fialip, les trois chambres consulaires de Haute-Loire, qui représentent 21 200 entreprises employant 37 000 salariés, ont eu droit à une présentation dynamique à travers la diffusion d’un film sur les missions concrètes de chacune d’elles.
La parole a ensuite été donnée aux présidents de chacune des chambres consulaires.
Pour la Chambre d’agriculture, le Président Yannick Fialip a livré une vision positive et optimiste de l’agriculture de Haute-Loire avec près de 4 000 agriculteurs, une agriculture dite familiale, l’une des plus vertes de France, des exploitations diverses qui maillent le territoire et quelques fleurons de renommée nationale et internationale pour les productions agricoles et agro-alimentaires.
Après la tourmente...
Prise dans la tourmente en 2019 suite à une volonté du gouvernement de baisser et de régionaliser les ressources financières, la Chambre d’agriculture a «obtenu gain de cause pour l’année 2020 et je l’espère pour les suivantes...» indiquera Yannick Fialip qui a profité de la présence du Préfet Nicolas de Maistre pour lui rappeler la nécessité d’avoir «une chambre d’agriculture forte, réactive, proche des agriculteurs, de leurs préoccupations et de leurs besoins spécifiques».
Il a souhaité une année paisible  pour la profession agricole qui se trouve depuis quelques mois au coeur des débats sociétaux et a invité les agriculteurs à s’engager dans les élections municipales qui se profilent.
Ce fut ensuite au tour de Serge Vidal, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat, de prendre la parole. Son discours, bien plus optimiste que l’an dernier, est à l’image de sa chambre consulaire  qui, malgré les difficultés budgétaires, va de l’avant.
Régionalisation vertueuse
«Il y a un an de cela,... je pensais que les pouvoirs publics ne voulaient plus de nos structures qui rendent tant de services à nos artisans... J’étais en colère». Or, avec ses 12  homologues de la région Auvergne Rhône-Alpes, la Chambre de métiers a décidé de se réinventer via un grand projet régional “CMA Change 2021” dont l’objectif est d’assurer une meilleure proximité avec les entreprises. «Je suis persuadé que la régionalisation peut être vertueuse et je forme le voeu que celle d’Auvergne Rhône-Alpes le sera» a-t-il ajouté.
Serge Vidal a tenu à rétablir certaines vérités concernant l’avenir de son organisme : «Vous avez lu ou entendu des inquiétudes dans nos journaux locaux sur la possible fin de la CMA en Haute-Loire... La réalité ne sera pas celle-là. Ce n’est qu’une réorganisation juridique qui ne changera en rien notre présence aux côtés des artisans altiligériens».
Du côté de la Chambre de commerce et d’industrie, même discours positif de la part de son président Jean-Luc Dolléans qui s’est employé à mettre en avant le rôle d’accompagnement des entreprises, qui mène à la réussite de ces dernières. La CCI a notamment oeuvré à l’installation d’un projet touristique ambitieux le Lugik Parc aujourd’hui couronné de succès et demain c’est au tour d’un hôtel au Chambon/Lignon et d’un établissement à Laussonne. 
«La CCI a investi dans la collecte de Data et possède aujourd’hui une banque de données fiable, qualitative et à jour. Marier cette donnée avec la comptence et l’expertise de nos conseillers, nos entreprises et donc notre territoire sera une association gagnant/gagnant» a expliqué le président Dolléans. La CCI entend par ailleurs «former aux compétences attendues par nos entreprises» ; un sujet épineux quand on sait que la Haute-Loire compte quasiment 9 000 demandeurs d’emploi alors que tant de postes ne sont pas pourvus dans les entreprises, faute de connaissance du secteur ou de qualification suffisante.
Jean-Luc Dolléans a souhaité que cette année 2020 soit riche pour l’économie locale et a invité tous les acteurs économiques et partenaires du département à continuer à oeuvrer ensemble.

Ils ont dit…

Jean-Pierre Marcon, président du Conseil Départemental
«Les Gilets Jaunes ont une grande défiance envers les élus et les acteurs économiques. Et aujourd’hui (Ndlr : concernant les mobilisations contre la réforme de la retraite), avant de parler retraite, il faut parler d’économie !»
«Le Département restera toujours à vos côtés car il a besoin de vous et que vous réussissiez».

Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional Aura
«On doit garder les centres de décision chez nous, en Haute-Loire. C’est pourquoi on doit avancer groupés, à l’image de ces voeux communs».
«Je crois en l’avenir des réseaux consulaires sur lesquels la Région s’appuie».
«100 millions d’euros sont ramenés chaque année par la Région en Haute-Loire».
«En 4 ans, la Région a multiplié par 3 le budget dédié à l’agriculture (passé de 30 millions
à 100 millions d’€)».
Les priorités de Laurent Wauquiez pour la Haute-Loire :
- le désenclavement du département avec le doublement de la RN88 entre Yssingeaux et St Pierre Eynac) et en continuant à améliorer la N102 : «La Haute-Loire doit rester une voie de communication».
- l’emploi et le Très Haut Débit

Le Préfet Nicolas de Maistre
«Je suis satisfait de voir que vous pratiquez l’interconsulaire... Cette perspective d’ambition et de combat ensemble me fait vraiment plaisir».
«Beaucoup de secteurs souffrent (agriculture, plastique...) mais vendons les qualités que sont les nôtres !»
«Notre agriculture est structurellement vertueuse et dans la plasturgie, j’ai vu des trésors d’imagination et d’ingénierie qui ont été inventés ici».

Rendez-vous le 11 février
“Comment faire rimer économie et écologie raisonnée”, tel est le thème de la conférence organisée par les 3 chambres consulaires le mardi 11 février en soirée au Palais des spectacles à Vals-près-Le Puy. Animée par Maud Fontenoy, navigatrice et femme engagée dans une écologie raisonnable et modérée, cette même conception de l’écologie dans laquelle se trouvent impliqués les chefs d’entreprises de notre département, cette conférence visera notamment à combattre les courants idéologiques tels que l’agri-bashing, le plastic-bashing, le food-bashing, le textile-bashing...

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui