La Haute-Loire Paysanne 05 décembre 2008 à 11h14 | Par Éric PETIOT - Chambre d'Agriculture

Des économies possibles… grâce aux engrais de ferme

Les engrais de ferme sont à la fois des amendements et des engrais complets. Dans nos exploitations de polyculture-élevage, les fumiers et lisiers représentent une source de fertilisation importante s'ils sont pleinement intégrés à la stratégie de fertilisation. Et cela peut se traduire par des économies sur les factures d'engrais minéraux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les engrais de ferme contiennent les principaux éléments fertilisants. (© HG/Réussir) Les engrais de ferme sont complets. CP : HG/Réussir Schéma 1 : Bilan des minéraux.

En agriculture, l’objectif premier de la fertilisation est de permettre la réussite de la culture et l’alimentation des troupeaux. Les conditions économiques actuelles amènent les agriculteurs à réfléchir encore plus que par le passé à la conduite de leur exploitation (maîtrise des charges, amélioration de la compétitivité).
Dans nos zones de polyculture élevage, les engrais de ferme représentent une source de fertilisation importante à partir du moment où ils sont pleinement intégrés à la stratégie de fertilisation. Cela peut donc se traduire par des économies sur les factures d’engrais minéraux.

Aliments et minéraux achetés, premiers engrais

En exploitation d’élevage, les aliments et minéraux achetés pour le bétail sont les premiers engrais de l’exploitation !
De nombreuses études montrent qu’en moyenne 2/3 des minéraux et de l’azote contenus dans les aliments se retrouvent aux «culs» des animaux ! Ceci signifie donc que les produits (lait et viande) qui sortent de l’exploitation représentent 1/3 des minéraux et azote ingérés par les animaux, le reste est recyclé par l’intermédiaire des déjections. Jusque dans les années 1950, les exploitations s’appauvrissaient en minéraux. En effet, les animaux ne mangeaient que des produits provenant de l’exploitation. Depuis l’intensification, la situation s’est inversée. Les éleveurs ont eu recours à de plus en plus d’achats d’aliments extérieurs. Des bilans réalisés à l’échelle de l’exploitation (cf. schéma 1) montrent sur des exploitations spécialisées en lait des excédents de 84 unités d’azote/ha, 35 unités de phosphore/ha et 53 unités de potassium/ha !
Dans ces cas-là, on peut dire sans se tromper que les économies sont possibles !

Les engrais de ferme sont complets !

Les engrais de ferme contiennent les principaux éléments fertilisants ainsi que de nombreux oligo-éléments et du souffre !
L’efficacité du phosphore et de la potasse contenus dans les engrais de ferme est équivalente aux engrais du commerce (sauf pour le phosphore des lisiers de porcs et fientes de volaille).
Pour l’azote, il n’est pas immédiatement disponible en totalité. On parle d’effet direct et d’arrière effet. Son efficacité dépendra de la date et de la fréquence des apports ainsi que de la culture qui reçoit les épandages.
Les risques de carence en souffre, magnésium et oligot-éléments sont rares dans nos régions d’élevage. Les engrais de ferme en apportent de façon importante. Des apports complémentaires aux engrais de ferme ne sont donc que très rarement justifiés.

Les engrais de ferme sont des amendements organiques

Un amendement organique, ça sert avant tout à apporter au sol (et non pas à la culture) de la matière organique et de l’humus. Ceci a pour conséquence d’améliorer les propriétés biologiques (activation de la vie microbienne), physiques (action sur la structure, la réserve en eau…) et chimiques du sol. Ils ont donc un rôle essentiel sur le bon fonctionnement de nos sols.

Les fumiers et lisiers n’acidifient pas toujours les sols

L’épandage régulier des engrais de ferme avait la réputation, il y a encore peu d’années, d’augmenter l’acidité des sols ! En fait, ils ont un effet acidifiant proportionnel à l’azote ammoniacal qu’ils contiennent et un effet alcanisant de part les nombreuses bases qui rentrent dans leurs compositions chimiques (carbonate, oxyde…).
Pour toutes les raisons citées précédemment, il paraît aujourd’hui indispensable d’améliorer l’utilisation et la valorisation des engrais de ferme sur les exploitations. En effet, ils sont intéressants tant sur le plan agronomique et économique que sur celui du respect de l’environnement. L’antenne CA Forez-Emblavez propose une journée de formation financée par le VIVEA qui reprendra tous ces points et apportera des préconisations d’utilisation sur les différentes cultures. Elle aura lieu le jeudi 11 décembre. Toutes les personnes intéressées doivent se faire connaître rapidement au 04.71.03.22.76.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui