La Haute-Loire Paysanne 02 janvier 2014 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

Département - Les conseillers généraux votent pour le projet de révision de la carte cantonale

Les membres de l’assemblée départementale ont émis un avis favorable au projet de révision de la carte cantonale. Quelques ajustements ont toutefois été demandés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Propositions nouveaux cantons
Propositions nouveaux cantons - © Ministère de l'intérieur

La réforme du mode de scrutin pour les élections départementales implique un redécoupage des cantons.
Le 19 décembre, les conseillers généraux de notre département étaient réunis en séance publique autour du président Gérard Roche pour emettre un avis sur le projet de révision de la carte cantonale de notre département.

19 cantons contre 35
Réalisé par le Ministère de l’intérieur, c’est le Préfet lui-même qui s’est chargé de présenter le projet dans le menu détail à l’assemblée départementale.
De 35 cantons originellement, la Haute-Loire passera à 19 cantons.
Ce redécoupage répond à deux principaux objectifs. D’une part, il corrige les inégalités démographiques entre cantons afin de garantir l’application du principe d’équilibre démographique. D’autre part, il vise à introduire la parité ; désormais,  un tandem homme/femme sera élu pour chaque canton et siègera à l'assemblée départementale.
Autre information importante révélée ce jour, le nombre de conseillers généraux (nouvellement dénommés conseillers départementaux) sera non seulement maintenus mais même augmenté (de 35  à 38 conseillers) en Haute-Loire.
Avec ce nouveau découpage cantonal, l’écart entre la population du canton le moins peuplé et le plus peuplé sera de 1 à 1,49 contre 1 à 16,48 auparavant.
La population moyenne par canton sera de 11 790 habitants ; le canton le moins peuplé (Langeac) totalisera 9 388 habitants et le plus peuplé (Aurec-sur-Loire) 14 000 habitants.
Seule la commune du Puy sera partagée entre 4 cantons en raison du nombre élevé de ses habitants (18521). Quant à la dénomination des nouveaux cantons, ils porteront le nom de la commune la plus peuplée ; toutefois, l’histoire de la géographie locale pourrait conduire les cantons à porter un autre nom.
«Le canton n’est qu’une circonscription électorale et non pas un cadre de l’action publique pour l’Etat» a précisé le Préfet.
Suite à cette présentation, les conseillers généraux ont tour à tour livré leur opinion sur ce projet de révision avant de procéder au vote.
Le président Gérard Roche, qui avec d’autres, a combattu ce projet, a fait  part de ses craintes : «Les nouveaux cantons vont-ils être seulement une circonscription électorale ou seront-ils des territoires qui servent de base à l’organisation des services de l’Etat? Que deviendront les dotations aux bourgs centre dont bénéficient actuellement les chefs lieux de canton ? L’évolution des limites des communautés de communes devra-t-elle se conformer aux nouvelles limites des cantons ?...».

 


Le 19 décembre, les 35 conseillers généraux du département ont été appelés à se prononcer sur le projet de révision 
de la carte cantonale.
Le 19 décembre, les 35 conseillers généraux du département ont été appelés à se prononcer sur le projet de révision de la carte cantonale. - © HLP

Un avis favorable
Si certains élus ont qualifié ce projet de «ruralicide» ou encore de «découpage politique», d’autres ont montré du doigt l’augmentation du nombre de conseillers départementaux tandis que bon nombre ont contesté le nouveau tracé de certains cantons.
Malgré ce vent de contestations durant les débats, le vote à bulletin secret des conseillers généraux a été favorable au projet. Sur les 35 votants, 24 ont voté pour le projet, 6 ont voté contre et 5 ont opté pour un bulletin blanc.
Comme elle y était autorisée, l’assemblée départementale n’a pas manqué de proposer des ajustements à ce redécoupage (voir encadré) ainsi que sur les noms des nouveaux cantons.


Véronique Gruber


Ajustements :

Les propositions de la Majorité Départementale :
- Le rattachement de la commune de Saint-Didier-d’Allier au nouveau canton de Saint-Paulien
- Le rattachement de la commune de Siaugues-Sainte-Marie au nouveau canton de Langeac
- Le rattachement de la commune de Boisset au canton de Bas-en-Basset


Les propositions du Groupe Socialiste et apparentés :
- Rattacher Lantriac et Montusclat au canton N° 14 de Saint-Julien-Chapteuil
- Rattacher Tence, Chenereilles au canton N°4 du Chambon-sur-Lignon
- Rattacher Saint-Jeures au canton N° 19 d’Yssingeaux
- Rattacher Saint-Victor-Malescours

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,