La Haute-Loire Paysanne 08 août 2018 à 16h00 | Par Sophie Chatenet

Coups de foudre en pagaille sur l’Auvergne

Jamais le ciel n’avait autant craqué qu’au premier semestre 2018. Alors que la canicule semble s’installer durablement, cette chaleur pourrait bien finir par générer encore pas mal d’électricité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Parfois soudains, les orages font souvent l’objet d’une alerte météo.
Parfois soudains, les orages font souvent l’objet d’une alerte météo. - © DR

Selon Météorage, opérateur national de détection de foudre basé à Pau, affilié à Météo France, ces six derniers mois resteront les plus foudroyés depuis trente ans. Si la statistique vaut pour la France, l’Auvergne a été particulièrement concernée, avec pas moins de 14 000 impacts de foudres enregistrés depuis le début de l’année.
Particularité de 2018, la précocité des épisodes orageux qui ont démarré dès le mois d’avril. Météorage a comptabilisé 7 941 éclairs nuage-sol en Auvergne rien que pour le mois de mai. Mais c’est le 10 juin que l’activité orageuse a été la plus dense avec 1 994 éclairs nuage-sol. Météorage dispose d’une vingtaine de grosses antennes électro-magnétiques réparties sur tout l’hexagone pour détecter les courts-circuits entre le nuage et le sol. Ces outils permettent donc à 100 mètres près de connaître les points d’impact, et de produire des statistiques.

Les communes auvergnates les plus foudroyées
Ainsi à l’échelle de l’Auvergne, le village du Bouchaud est la commune du département de l'Allier qui a été la plus foudroyée ces dix dernières années, avec 2,07 éclairs détectés au sol par km² et par an. La moins foudroyée est Saint-Eloy-d'Allier avec à peine 0,41 éclair détecté par km² et par an entre 2008 et 2017.
Dans le Puy-de-Dôme, 2,20 éclairs ont été détectés au sol par km² et par an, sur la commune de Grandrif, dans le Livradois-Forez, ce qui en fait, la commune avec la densité de foudroiement la plus élevée du département depuis dix ans. À l’inverse, Beaumont est la ville la moins foudroyée, avec 0,52 éclair détecté au sol par km² et par an.
La commune de Salers, dans le Cantal, a l'activité électrique la plus élevée du département. Météorage relève 2,22 éclairs détectés au sol par km² et par an sur la commune depuis dix ans. La plus faible densité de foudroiement revient à Cros-de-Ronesque avec 0,80 éclair détecté au sol par km² et par an.
Enfin en Haute-Loire, c’est Montusclat qui apparaît comme la commune avec la plus grande activité électrique. On compte 2,39 éclairs détectés au sol par km² et par an sur cette commune. À l'opposé, Saint-Ilpize connaît moins d'épisodes orageux. La commune enregistre une moyenne de 0,70 éclair détecté par km² et par an sur la dernière décennie.

L’art difficile de prévoir

Quand il s’agit d’anticiper les orages, les prévisionnistes restent prudents. «Si on est à même de prévoir un contexte orageux sur une zone étendue, c’est plus délicat de prévoir exactement la localisation des orages, explique Emmanuel Demaël, prévisionniste à Météo France. On va mettre en vigilance un ensemble de départements, mais on sait que tout le monde ne sera pas forcément touché sur l’ensemble du département. Si on veut couvrir le risque spatialement, on va prendre en compte l’ensemble du risque, même sur des zones limitrophes».
Selon Météo France, «sur les quatre dernières années, dans 80% des cas, un département placé en vigilance orange pour orage a bien été concerné par ce phénomène météorologique : des orages forts ou violents se sont produits sur tout ou partie du département». Ce «taux de pertinence» de la vigilance pour orage est en hausse régulière. Sur la période 2004-2009, il atteignait 70%. Des progrès qui s’expliquent par des modèles de prévision de plus en plus affinés, mais qui sont encore insuffisants pour être fiables à 100%.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui