La Haute-Loire Paysanne 21 août 2009 à 16h54 | Par Xavier RIFFARD

Compétition d'attelages sur la Route de la Lentille

L'association Attelages 43 a une passion, les chevaux. Et avec eux, les adhérents animent fêtes de villages et mariages. Les 22 et 23 août prochains, ils vont se lancer sur une toute nouvelle manifestation pour notre département : une compétition sur la route de la Lentille. Sur 2 jours, les équipes devront réaliser 4 étapes de 15 km. Ca se passe sur le plateau volcanique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président Léon Richaud et le président fondateur Gérard Queyrat avec le Percheron Indien tirant une voiture «Marathon». (© HLP) 25 Comtois et 2 Percherons chez Léon Richaud. Un loisir sportif. Voiture de loisirs de la famille Fournerie à Jullianges.

L’attelage, moyen de traction et de locomotion désuet qui avait laissé place aux locomotives, automobiles et tracteurs, revient au goût du jour grâce à la motivation de nombreux passionnés. En Haute-Loire, l’association Attelage 43 oeuvre depuis 2003 pour faire revivre le cheval à travers des démonstrations, balades et concours. Présidée par Léon Richaud de Polignac, l’association compte  45 adhérents (dont 36 sont licenciés à la fédération française d’équitation) pour une trentaine de chevaux de races Comtoise, Bretonne et Percheronne. Léon Richaud explique que l’association est de plus en plus sollicitée pour animer fêtes de village, mariages et fêtes de fin d’année. Pour ce faire, les adhérents ont suivi et suivent chaque année des formations pour obtenir les «Galops» attestant leurs aptitudes pour maîtriser et diriger un attelage.Les membres utilisent des voitures «marathon» pour les compétitions, des voitures de tourisme de 2 à 6 places avec roues à pneu ou à bandage caoutchouc, et des voitures anciennes. Les chevaux sont attelés soit à l’ancienne avec un collier, soit au moyen d’une bricole (pièce en cuir ou en synthétique maintenu sur le poitrail du cheval) qui a l’avantage d’être plus souple.Généralement 1, 2 (en paire ou en flèche), 3 (2 en paire et 1 seul) voire 4 chevaux sont attelés. «On pourrait atteler 6 ou 8 chevaux, mais c’est beaucoup plus difficile à diriger» reconnait Léon Richaud. Il faut en effet faire preuve d’une grande dextérité pour manipuler ensemble les différents guides. Pour raisons de sécurité, le meneur est toujours secondé par 1 ou 2 grooms, selon le nombre de chevaux, prêts à intervenir en cas de problème, par exemple un obstacle qui bloque le passage ou un cheval qui s’emballe.

La Route de la Lentille

L’an passé, Attelage 43 avait organisé une sortie de 2 jours sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Cette année, les adhérents se sont promenés une journée autour d’Allègre. Pour mettre davantage sous les feux des projecteurs cette discipline, une idée trottait depuis quelques temps dans la tête de Léon Richaud. En s’inspirant des circuits «route du Sel», «route du Vin», «route du Poisson» qui existent déjà en France, l’association organise les 22 et 23 août une compétition «sur la route de la Lentille». Cette épreuve chronométrée se fera par équipe sous forme de relais.Pour cette grande première en Haute-Loire et en Auvergne, l’équipe organisatrice a prévu un programme varié mêlant visite du patrimoine, découverte des paysages, et animations diverses. Comme son nom l’indique, l’épreuve se déroulera sur les terres volcaniques propices à la culture de la célèbre «Lentille Verte du Puy».Le principe de la compétition est simple. Sur 2 jours, les équipes devront réaliser 4 étapes de 15 km :  Landos - Le Bouchet St Nicolas et  Le Bouchet - St Jean Lachalm le samedi ;  St Jean Lachalm - Le Vernet et Le Vernet - Chaspuzac le dimanche. Le relais s’effectue entre chaque étape où on change d’équipe et de chevaux attelés à la voiture.L’épreuve est chronométrée. Les participants devront maîtriser l’allure de leurs chevaux pour parcourir chaque étape de 15 km en 1h40, soit une vitesse moyenne de 9 km/h. Ceux qui arriveront plus tôt ou plus tard seront pénalisés.Pour pimenter l’épreuve, les participants devront traverser un parcours d’obstacles chronométré et réaliser une épreuve de traction. Attelés à un traîneau de 300 kg, les chevaux devront franchir une piste de 100 m. Tous les 5 mètres, 1 personne montera dans les attelages simples, et 2 personnes dans les attelages en paire.  La compétition va donc présenter tous les aspects de la discipline : maniabilité, endurance, puissance.Enfin, Attelage 43 et ses partenaires ont prévu plusieurs animations à Chaspuzac : battage à l’ancienne, marché des produits du terroir, groupe folklorique de Sanssac-L’Eglise, intronisations par la Verte confrérie de la Lentille…Tous les ingrédients semblent donc réunis pour que cette compétition soit une réussite. Le président Léon Richaud se réjouit de constater que des éleveurs de 7 départements (Haute-Loire, Cantal, Puy-de-Dôme, Lozère, Creuse et Doubs) se sont inscrits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui