La Haute-Loire Paysanne 16 septembre 2010 à 09h41 | Par S.Marion

Communication - Agriculture, paysage et patrimoine, à découvrir le 19 septembre

Dimanche 19 septembre dans le cadre de la journée du patrimoine, à Saint-Just Près Brioude, une exploitation s’ouvre à la visite.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christine et Jean-Luc Vazeille.
Christine et Jean-Luc Vazeille. - © HLP

Qui dit patrimoine, pense aussitôt à des pierres bâties ou des musées. Mais le patrimoine, c’est bien autre chose aussi. Entre autres, le paysage en fait partie… Et le paysage, c’est jour après jour, saison après saison, l’agriculture qui le façonne. Voilà pourquoi le CNIEL (1), le CIV (2), et le CNE (3) ont choisi d’intégrer l’agriculture à la journée nationale du patrimoine qui aura lieu cette année le dimanche 19 septembre. Alors outre les châteaux, les églises, les assemblées de villages ou autres fours banaux, pourquoi ne pas profiter de cette journée pour se rendre sur une exploitation agricole.
En Haute-Loire, les trois associés du GAEC des Thuyas et leur famille sont fin prêts pour accueillir tous ceux qui veulent en savoir plus sur l’élevage et sur l’intégration d’une exploitation au paysage. Leur ferme de 60 vaches laitières de race montbéliarde est située au petit hameau de Combres sur la commune de St Just Près Brioude à l’ouest du département.
A travers cette visite, la famille Vazeille veut faire passer un certain nombre de messages. Les exploitants vont tout d’abord montrer la production laitière telle qu’ils la pratiquent. Ils produisent 380 à 400 000 litres de quotas avec 60 vaches laitières élevées sur une surface totale de 105 ha dont 90 ha en prairies, et ce à 850 m d’altitude. Le GAEC met en avant sa volonté d’être le plus autonome possible en matière d’alimentation du troupeau. Une centaine de tonnes de maïs sont achetés chaque année pour compléter la ration de base ainsi que 30 tonnes de paille. Le reste est produit sur la ferme.
Pour ce GAEC, et en particulier pour Christine et Jean-Luc Vazeille, l’agriculture est une passion qu’ils ont transmis avec fierté à la génération suivante, qui n’hésite pas à prêter main forte sur la ferme, voire à suivre le sillon tracé… Bien dans leurs bottes, les Vazeille n’en sont pas moins curieux d’aller voir ailleurs et discuter avec des gens de milieux différents. C’est dans le partage des expériences de chacun qu’ils aiment se retrouver en famille ou avec des gens de passage. C’est donc naturellement qu’ils ont accepté d’ouvrir les portes de leur exploitation ce dimanche.
Alors quel message la famille Vazeille veut-elle véhiculer lors de cette journée ? Bien sûr, c’est d’abord la réalité du métier qui sera mise en avant avec le travail quotidien, le cycle des saisons et des années, les contraintes sanitaires, environnementales, réglementaires.. Mais ce que veulent surtout montrer ces éleveurs, c’est une agriculture conventionnelle qui mène à un produit sain et de qualité, le lait vendu à la laiterie qui assure alors la transformation en fromages ou autres produits laitiers que le consommateur retrouvera dans les étals de son supermarché. Christine Vazeille insiste : « nous ne faisons pas du bio, nous ne vendons pas en direct, mais nous produisons du lait de qualité sanitairement sécurisé. Et nous en sommes fiers ».
A l’occasion de cette journée, les agriculteurs vont aborder toutes les problématiques actuelles du métier, avec notamment la réglementation sur l’élevage. Mais Jean-Luc souhaite clairement aborder le problème du revenu en agriculture, crucial pour toutes les productions. Et sur son exploitation, on travaille toujours à réduire les charges. Ils refusent de s’agrandir indéfiniment pour augmenter leur revenu. « Il faut continuer avec ce qu’on a, limiter les investissements et travailler sur nos conditions de vie ».
Dimanche à Combres, les visiteurs que la famille Vazeille attend nombreux verront la réalité au quotidien d’un élevage laitier conduit par des agriculteurs qui ont envie de communiquer sur leur métier.

(1) CNIEL : centre national interprofessionnel de l’économie laitière
(2)CIV : centre d’information des viandes
(3)CNE : confédération nationale de l’élevage

Lecture du paysage

Outre la visite de l’exploitation commentée par les exploitants, une balade d’environ 3 km, autour de la ferme, conduira les visiteurs à appréhender le paysage de ce secteur façonné par l’agriculture et à regarder l’exploitation dans son environnement. Remi Janin architecte paysager accompagnera cette balade pour aider à la lecture du paysage.

 

Une vidéo à consulter sur le site agri43.com

Christine Vazeille invite à venir sur son exploitation dimanche
19 septembre. Voir la vidéo sur www.agri43.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui