La Haute-Loire Paysanne 06 avril 2016 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Codélia : Regrouper moyens et compétences sous une même structure : XR Repro

Une page s’est tournée pour Codélia, jeudi 31 mars, avec l’officialisation de la fusion de trois coopératives d’élevage.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Regrouper moyens et compétences sous une même structure :  XR Repro
Regrouper moyens et compétences sous une même structure : XR Repro - © Codélia

«En 2016, redessinons l’avenir !» c’est sous ce slogan qui augure d’une volonté d’avancer que la fusion des trois coopératives (Codelia, Eliacoop et Ucia) a été votée à l’unanimité moins une voix par les 23 administrateurs désignés (11 pour Eliacoop, 2 pour Ucia et 10 pour Codelia), lors de l’assemblée générale extraordinaire qui s’est déroulée jeudi 31 mars dernier dans les locaux de Codelia à Coubon. Ce vendredi 8 avril, le conseil d’administration se réunira pour élire son bureau et donc son président. Mais il faudra attendre le 28 avril pour le lancement officiel de cette nouvelle entité.Le président de Codélia Bernard Chalendard qui présidait cette assemblée extraordinaire a gardé le suspens jusqu’à la fin de la réunion, ne dévoilant que peu à peu les informations relatives à cette fusion.


XR Repro

Ainsi, c’est à la toute dernière minute que le nom de la nouvelle coopérative a été divulgué. Codélia, Eliacoop et Ucia deviennent : XR Repro ! À l’heure actuelle seule le nom est connu. Dans quelques jours ou quelques semaines, nous découvrirons le logo par lequel sera identifié XR Repro. La circonscription territoriale de cette entité additionne les trois zones actuellement couvertes par les trois coopératives et le siège social est fixé 2 Route des Pranaux à Coubon sur le site de Codelia. Pour réaliser cette fusion, les deux coopératives apporteuses, Eliacoop et Ucia, sont dissoutes sans liquidation, apportent leur actif, et Codélia reprend leur passif. L’ensemble des salariés des trois structures est repris.«La nouvelle coopérative XR Repro interviendra sur les dix zones historiques à savoir : le sud-ouest de l’Ain, les Alpes de Hautes Provence, les Hautes-Alpes, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Haute-Loire, le nord-est de la Lozère, le sud du Puy de Dôme et le Rhône. Elle regroupe désormais près de 6 000 élevages, servis par un réseau de plus de 90 techniciens rayonnant autour des sièges social et administratif, que sont respectivement Coubon (Haute-Loire) et Brindas (Rhône). L’activité annuelle représente environ 300 000 inséminations animales multi-espèces, plus de 250 000 constats de gestation par échographie en bovins, caprins, ovins et porcins et environ 4 000 tonnes de produits d’approvisionnement» précise-t-on dans un communiqué à la presse.Les présidents des trois coopératives, entourés par l’ensemble des administrateurs nommés pour siéger au conseil de cette nouvelle entité (deux seulement étaient représentées) se sont félicités de cette fusion préparée depuis des mois pour «regrouper des moyens et des compétences sous une même structure» et affronter l’avenir plus forts.

Suzanne Marion

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui