La Haute-Loire Paysanne 22 mars 2017 à 08h00 | Par Suzanne MARION

Christophe Boissières, nouveau président de la FDCUMA 43

La Fédération Départementale des Cuma de Haute-Loire change de président mais continue sur la même voie.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Boissières nouveau président au côté de Dominique Bertrand son prédécesseur.
Christophe Boissières nouveau président au côté de Dominique Bertrand son prédécesseur. - © FDCUMA

Du nouveau à la FDCUMA. Dominique Bertrand laisse sa place à la présidence de la fédération départementale à Christophe Boissières, depuis 2 ans secrétaire général. Dominique Bertrand reste au bureau et sera plus précisément en charge des relations avec la région.
Exploitant en Gaec à 4 associés, bientôt 3 en raison d’un futur départ en retraite, au Gaec de la Fenasse à Montagnac sur la commune de Vernassal, Christophe Boissières élève un troupeau de vaches laitières avec 970 000 litres de lait en droits à produire, pour une SAU de 170 ha. De l’herbe, du maïs ensilage, des céréales et des lentilles sont produits sur l’exploitation.
Les associés travaillent en Cuma pour un grand nombre de matériels. Ils sont adhérents de la Cuma de St Paulien qui est scindée en 2 groupes pour un total de 45 adhérents. Christophe Boissières est président de cette Cuma depuis 6 ou 7 ans.
Alors qu’il vient juste de prendre son poste, le nouveau président veut travailler dans la continuité de la ligne définie lors de la dernière assemblée générale. «L’enjeu de demain sera de mettre de la main d’oeuvre dans les cuma, sous forme de partage de salariat» lance-t-il. «Sur les exploitations, on manque de temps. Il faut donc que les Cuma intègrent cette demande des adhérents». Pour cela il faudra par exemple former des chauffeurs. Voilà un des axes de développement sur lequel la FDCUMA va travailler.
Sur le plan régional, Christophe Boissières sait aussi qu’il y a du travail. «Nous devrons nous entendre entre FDCUMA. Avant nous étions 4, aujourd’hui nous sommes 12, et nous devons travailler ensemble. À nous d’arriver à harmoniser nos structures pour ensuite aller chercher un appui au sein de la région».
Sur le plan départemental, le mouvement Cuma continue à se développer avec des coopératives qui s’agrandissent. Et même si cette année pour la première fois le Chiffre d’affaires des Cuma a stagné, il y a encore des projets d’investissements sur le département. La FDCUMA est aussi là pour accompagner les Cuma locales et c’est pourquoi, l’équipe administrative composée de 3 techniciens-animateurs (soit environ 2 ETP) et 1 secrétaire comptable à mi-temps, vient de se doter d’un poste administratif supplémentaire pour 6 mois. «Nous souhaitons arriver à pérenniser ce poste sur de l’animation pour suivre les AG de Cuma ou organiser des démonstrations de matériels…».
Le mouvement Cuma va de l’avant et le nouveau président de la Fédération départementale  s’inscrit dans cette mouvance pour accompagner au mieux les Cuma et leurs adhérents.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,