La Haute-Loire Paysanne 28 février 2013 à 16h12 | Par Véronique GRUBER

Chambre d'Agriculture - Laurent Duplomb élu président de la Chambre départementale d’Agriculture

La session d’installation s’est déroulée le vendredi 22 février. Les 46 membres récemment élus ont procédé à l’élection de la gouvernance de la Chambre d’Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président de la Ch. d’agriculture, Laurent Duplomb, avec le sécrétaire général de la Chambre, Gilbert Guignand, et les 4 vice-présidents : Michel Chouvier, Philippe Lamat, Jean-Julien Deygas et Dominique Chalendard.
Le président de la Ch. d’agriculture, Laurent Duplomb, avec le sécrétaire général de la Chambre, Gilbert Guignand, et les 4 vice-présidents : Michel Chouvier, Philippe Lamat, Jean-Julien Deygas et Dominique Chalendard. - © HLP
Vendredi 22 février, les 46 membres élus en janvier dernier lors des élections à la Chambre d’agriculture, dont le taux de présence avoisinait ce jour les 100% (deux représentants des salariés étaient excusés) ont procédé à l’installation de la session.
Cette session a élu la gouvernance de la Chambre d’Agriculture de Haute-Loire : son président et les 11 membres du bureau. Laurent Duplomb est désormais le nouveau président de la Chambre d’Agriculture entouré de 4 vice-présidents, Michel Chouvier, en charge de l’élevage, Philippe Lamat, en charge des énergies renouvelables, Jean-Julien Deygas en charge de la technique et de l’élevage et Dominique Chalendard en charge des circuits courts et de la plate-forme des produits locaux. Gilbert Guignand, qui vient de quitter sa responsabilité de président de la FDSEA, devient quant à lui secrétaire général de la Chambre d’agriculture.
A l’issue de la session d’installation, Laurent Duplomb a signalé que Gilbert Guignand se portera candidat à la présidence de la Chambre régionale d’agriculture le 12 mars prochain.
«Si Gilbert Guignand est élu président de la Chambre régionale, nous serons certainement amenés à débattre à nouveau de l’organisation du bureau» a indiqué Laurent Duplomb.
Gilbert Bros, ancien président de la Ch. d’Agriculture, a été chaleureusement remercié par de nombreuses personnalités comme Albert Boyer, doyen de la Chambre d’agriculture qui présidait le vote, le Préfet Denis Conus et Laurent Duplomb.
«Gilbert Bros a marqué l’agriculture de Haute-Loire. On ne peut pas passer à côté de 30 ans de responsabilités professionnelles dans l’agriculture, d’investissement et de sacrifice familial. Je l’ai remercié pour ses 16 années passées à la tête de la Ch. d’agriculture et toutes ses responsabilités au niveau national ainsi qu’à Bruxelles» a indiqué Laurent Duplomb.
Avant de confier les priorités d’action de la nouvelle équipe de la Chambre d’agriculture pour les 6 prochaines années, Laurent Duplomb a souligné sa satisfaction de présider un outil comme la Chambre d’agriculture : «Une chambre moderne dotée d’une équipe de salariés qui font preuve d’un vrai professionnalisme. Les décisions de la Chambre d’agriculture sont entendues, reconnues et respectées».

Améliorer le revenu des agriculteurs

Parmi les priorités de la nouvelle équipe de la Ch. d’agriculture, l’amélioration du revenu des agriculteurs arrive en tête. «L’agriculture est une force économique du département et elle doit le rester. On doit aussi reprendre le leadership de la communication pour faire tomber tous les tabous autour de l’agriculture».
Laurent Duplomb a évoqué quelques  enjeux décisifs qui auront un impact direct sur le revenu des agriculteurs et sur lesquels il faudra rester vigilants.
Premier enjeu : la réforme de la PAC, et le rééquilibrage des aides vers l’élevage tant attendu. La politique montagne est aussi un enjeu de poids : «Notre département est défavorisé et possède des contraintes particulières qu’il faut gommer».
Autre enjeu, la politique d’aménagement des bâtiments d’élevage, un dossier sur lequel la Haute-Loire doit encore travailler selon le nouveau président de la Ch.d’agriculture.
«Nous aurons de cesse de tout faire pour augmenter les prix des produits agricoles en vue d’obtenir une forme de reconnaissance pour le travail accompli par les agriculteurs» a ajouté Laurent Duplomb.

Mettre en avant les produits locaux et de qualité

Ce dernier a ensuite insisté sur l’importance des circuits courts et la mise en avant des produits locaux et de qualité : «pensons à nos fleurons (La lentille Vert du Puy, les Veaux des Monts du Velay-Forez, les fruits rouges des Monts du Velay...) qui jouent le rôle de véritables amortisseurs en cas de crise. Se standardiser n’est pas la meilleure solution pour notre agriculture».
La baisse des charges des exploitations fait également partie des dossiers prioritaires de la Ch. d’agriculture : «Nous devons être inventifs, mettre en place des expérimentations en vue de trouver d’autres sources de protéines (pour éviter le recours aux achats). La baisse des charges passe aussi par la mise en commun d’expériences entre agriculteurs au sein de la Ch. d’agriculture».
La Ch. d’agriculture entend aussi travailler sur la forêt, dont l’exploitation peut apporter un complément de revenu aux agriculteurs. Enfin, cette institution professionnelle agricole continuera de porter une attention particulière aux exploitations en difficulté tout en apportant un accompagnement adapté aux exploitations qui se développent.
En tant que secrétaire général, Gilbert Guignand a indiqué que la nouvelle équipe de la Ch. d’agriculture est là pour servir l’ensemble des agriculteurs, sans regarder ce qu’ils ont voté aux dernières élections Chambre. «Aucune différence de traitement ne sera faite entre les agriculteurs et les agricultures pour que tout le monde puisse vivre (économiquement et socialement) dignement de leur métier».
La parole a ensuite été donnée aux 4 vice-présidents. 
Michel Chouvier a rappelé l’importance de l’élevage dans notre département, l’extrême exigence que demande le métier d’éleveur et la nécessité de rémunérer les agriculteurs à la hauteur de leur engagement.
Philippe Lamat a indiqué que la Ch. d’agriculture travaillait aussi sur des dossiers transversaux à suivre de très près tels que les parcs naturels régionaux, les zones vulnérables, la production énergétique...
Jean-Julien Deygas a confié que la Ch. d’agriculture veillera à la continuité de l’agriculture en accompagnant les agriculteurs dans les étapes importantes de leur vie active (installation, transmission d’exploitation).
Quant à Dominique Chalendard, il a insisté sur le rôle de la Ch. d’agriculture «dans la promotion des filières de qualité que l’on a mis si longtemps à construire». Il a par ailleurs rappelé l’intérêt des circuits courts qui sont pour lui un levier important pour rapporter de la valeur ajoutée dans les exploitations et dans le département.

Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,