La Haute-Loire Paysanne 24 mai 2013 à 08h56 | Par Véronique GRUBER

Céréales - Des cultures en retard et à surveiller d’un point de vue sanitaire

Le manque de chaleur et les précipitations abondantes de ce printemps ne sont pas sans conséquence sur les cultures de céréales qui accusent un retard de 8 à 10 jours en Haute-Loire

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Une parcelle de triticale sur la plateforme d’essais à Sauvessanges.
Une parcelle de triticale sur la plateforme d’essais à Sauvessanges. - © Chambre d'agriculture

Le temps pluvieux et froid de ce printemps impacte les cultures de céréales de notre département.
D’après le dernier bulletin technique de l’Association Céréales Montagne (ACM) du 9 mai 2013, «le froid de ce début de printemps a ralenti le développement des céréales. Les précipitations marquées ont également perturbé les travaux sur les cultures».
Emmanuel Gsell, conseiller céréales à la Chambre d’Agriculture, évalue à une dizaine de jours le retard des cultures par rapport à 2012, une année où les céréales n’étaient pas trop en avance non plus. «En fin d’hiver, une céréale  redémarre à 200 °C cumulés. Or, ces 200°C ont été obtenus tardivement. Les cultures ont démarré tard et par à-coups, dès que le soleil apparaît».

De belles céréales
Hormis ce retard, «les céréales sont plutôt belles ; elles ont peu subi de perte de pieds à cause du gel. Les conditions climatiques n’ont pas été favorables au tallage avec une fin d'hiver froide et un manque de luminosité» explique Emmanuel Gsell. 
Si la pression parasitaire est encore faible sur l’ensemble du département, le conseiller  Chambre d’Agriculture met en garde les agriculteurs sur l’arrivée très prochaine des maladies qui se développent à la faveur de conditions climatiques humides.
(...)


Véronique Gruber


Retrouvez la suite de l'article dans notre édition papier de la Haute-Loire Paysanne du vendredi 24 mai 2013.


Une parcelle de Lentille Verte du Puy à Beaulieu.
Une parcelle de Lentille Verte du Puy à Beaulieu. - © ODG Lentille Verte du Puy

Lentilles Vertes du Puy : les surfaces sont maintenues pour l’année 2013

 

Les précipitations de début de printemps ont contrarié les plans des producteurs de Lentilles Vertes du Puy. Selon Bernard Daudet, technicien Chambre d’Agriculture mis à disposition de  l’ODG, les semis de lentilles ont entre 15 jours et 3 semaines de retard.
En 2013, les surfaces semées en Lentilles Vertes du Puy seront sensiblement identiques à l’an dernier avec environ 3300 ha.

La culture est saine
«A ce jour, la culture est saine. Aucune maladie n’est apparue. En revanche, on observe quelques jaunissements du feuillage dû à des nécroses et asphyxies racinaires que l’on observe chaque année en période d’excès d’humidité. Dans les jours qui viennent, les producteurs doivent surveiller l’état sanitaire de la culture».
Les pluies ont gêné les désherbages de rattrapage, qui s’effectuent généralement après la levée de la lentille. «Le désherbage de rattrapage n’a pas encore été réalisé, soit car les parcelles étaient impraticables soit car la lentille était trop jeune (car semée tardivement). Il faut donc intervenir dès que possible sur les parcelles qui nécessitent cette opération» explique Bernard Daudet.
«Pour un bon développement de la Lentille Verte du Puy, il faut toutefois espérer une amélioration des conditions météorologiques» ajoute Bernard Daudet.


Véronique Gruber

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui