La Haute-Loire Paysanne 31 juillet 2009 à 09h54 | Par S.Marion

Célébration - La Haute-Loire Paysanne édite son 2500e numéro

A l’occasion de son 2500e numéro, l’équipe de la Haute-Loire Paysanne vous propose de plonger au cœur des archives de votre journal qui informe les agriculteurs de notre département depuis 64 ans. Le passage de bi-mensuel à hebdomadaire, l’arrivée de la couleur, le travail avec les 7 journaux de la PAMAC ou le groupe Réussir…, autant d'étapes clés.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
65 ans d'évolution…
65 ans d'évolution… - © HLP

Cette semaine, le 2500e numéro de votre hebdomadaire agricole «La Haute-Loire Paysanne» est paru. 2500 numéros ont été édités depuis 1945, année de création du journal, jusqu’à ce jour.
Alors profitons de ce chiffre rond pour revenir sur l’histoire de votre journal et son évolution, mais aussi pour s’intéresser un peu à l’avenir qui se dessine dans l’univers de la presse spécialisée et plus largement en matière de communication dans le monde agricole. En fouillant dans nos archives et dans nos mémoires, nous avons relevé quelques chiffres et quelques dates clés qui permettent de mesurer les avancées.
À sa création la Haute-Loire Paysanne - votre journal qui n’a jamais changé de nom - se compose de 2 ou 4 pages de format tabloïd comme aujourd’hui. Mensuel au tout début, il prend très rapidement dès la fin de l’année 1945, un rythme bi-mensuel et ce jusqu’en 1988. Avec un rythme plus soutenu, le journal s’étoffe en pagination et adopte le format «quotidien» c’est à dire le double du format actuel. Dans les premières années imprimé sur les machines de l’entreprise «La Haute-Loire», c’est en 1952 que l’impression est confiée à l’imprimerie l’Éveil au Puy à laquelle la direction est restée fidèle, puisque c’est encore aujourd’hui sur la rotative de cette imprimerie locale, que la HLP est tirée tous les jeudis matins.

Évolution technique

En 1980, c’est l’arrivée du rouge qui devient la couleur d’accompagnement du journal. A ce moment-là, on revient au format tabloïd plus pratique. La quadrichromie apparaîtra pour la première fois en 1984 avec une page en couleur pour le numéro de Noël. Utilisée de façon très irrégulière pendant de nombreuses années, c’est seulement à partir de décembre 2000 que les Une, dernière et centrales sont systématiquement en quadri. Avec des rotatives de plus en plus performantes, et une négociation des prix de revient, nous proposons désormais des éditions avec un maximum de pages en couleur.
Le rythme hebdomadaire est adopté en 1988. Ce changement décidé par les professionnels pour être plus réactif par rapport à l’actualité, s’est fait en lien avec la création d’un poste de journaliste. C’est moi-même, Suzanne Gros, qui suis embauchée en 1987 par Gilbert Bros gérant et Georges Assezat directeur du journal. Avant lui, c’est Antoinette Rome puis Louis Troussière qui en ont assuré le suivi.

Regroupement régional

Dans les grandes évolutions de la vie de votre journal, on citera l’association avec 6 autres titres d’Auvergne et du Limousin avec qui a été constituée la PAMAC(*) (Presse Agricole du Massif Central) en 1978. Cette association a permis de réaliser des économies en terme de rédaction par des échanges d’articles dans un premier temps, puis des accords pour la publication de petites annonces et des cours et marchés sur le plan régional, et enfin plus récemment début 2000 l’embauche d’une journaliste, (Marie-Laure Chabalier en 2001 remplacée par Sophie Giraud depuis 2004), au niveau régional.
En 1989, la Haute-Loire Paysanne avec la Pamac entre dans le groupe de presse national Réussir. Cette évolution permet de proposer aux lecteurs un deuxième niveau d’information avec des pages nationales dans notre titre mais également avec le choix d’une ou plusieurs revue(s) spécialisée(s).
Au fil des ans, l’équipe de rédaction s’agrandit. Véronique Gruber me rejoint en 1998 et Xavier Riffard en 2001. C’est cette année-là aussi, avec le rachat de l’agence de communication Publi-Cible que la société d’édition du journal change et devient la sarl Publi-Cible. Cette société ayant par ailleurs pour objet d’éditer de nombreux documents  tels que affiches, tracts, bulletins, et autres cartes de visites… Pour cela 3 infographistes, Véronique Savel, Laurent Chabrier puis Mathieu Gérentes intègrent l’équipe. Autre étape importante pour votre journal, c’est la création en 2004, de la régie commerciale régionale RMC (Réussir Massif central) pour assurer le développement de la publicité, indispensable ingrédient pour l’équilibre financier.
Aujourd’hui, tout en se battant au quotidien contre les hausses des charges (frais postaux, coût d’impression, charges de personnel…) et la difficulté à maintenir les recettes (marché de la publicité très concurrentiel, nombre d’agriculteurs et donc de lecteurs potentiels en baisse…), votre journal continue à se développer et à évoluer pour être toujours en adéquation avec vos attentes.
(1) Pamac : L’Allier Agricole (03) ; L’Union du Cantal (15) ; L’Union Paysanne (19) ; La Creuse Agricole et Rurale (23) ; La Haute-Loire Paysanne (43) : Le Réveil Lozère (48) ; L’Auvergne Agricole (63).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui