La Haute-Loire Paysanne 23 août 2012 à 10h51 | Par Philippe HALTER

Bovins viande - Derniers jours pour inscrire ses animaux aux journées allaitantes

Les éleveurs préparent leurs animaux pour concourir à Saint-Paulien les 15 et 16 septembre prochains, lors des Journées allaitantes. Plus de 210 animaux de races Charolaise, Limousine, Aubrac, Salers sont déjà inscrits. Si vous avez des bêtes susceptibles de participer, contactez rapidement la Chambre d'Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
À St Paulien les 15 et 16 septembre.
À St Paulien les 15 et 16 septembre. - © EXCEPTO
Les races allaitantes ont pour habitude depuis de nombreuses années de se rassembler dans une manifestation commune au cours de l’automne. Même lorsqu’une race menait son propre concours, les autres étaient invitées en exposition. Et la commune de St Paulien a souvent accueilli la manifestation, généralement à l’occasion de sa fête patronale de la St Luc.
Les Journées Allaitantes sont organisées par la Chambre d’Agriculture et les Syndicats de races allaitantes de Haute-Loire, en partenariat avec Codélia, le GDS et les Organisations de Producteurs, ainsi que le soutien de la municipalité de St Paulien, du Conseil Général, du Crédit Agricole et de Groupama, ainsi que de nombreux partenaires de l’élevage.
Cette manifestation alternant avec les Journées Laitières d’une année à l’autre, 2012 est la deuxième édition après celle de 2010, et c’est St Paulien qui a été à nouveau retenue, pour ses infrastructures du Chomeil en particulier.

Plus de 210 animaux inscrits
Les dossiers d’inscription ont été envoyés vers le 20 juillet aux adhérents à la Certification de Parenté (état civil bovin), car tous les bovins amenés devront être enregistrés à la certification depuis leur naissance (noms et numéros des parents figurant au dos du passeport), condition exigée pour garantir leur origine raciale.
A ce jour, la plupart des inscriptions sont arrivées et dépassent les 200 bovins. Mais il y a toujours un décalage entre le nombre d’inscriptions et celui des animaux réellement amenés ensuite, lié aux hésitations des éleveurs, aux empêchements de dernière minute, aux possibilités de transport ou à la docilité des animaux…
Pour l’instant 5 races sont représentées, dont les 4 principales concourant : Aubrac, Charolaise, Limousine et Salers. Les participations sont assez proportionnelles aux effectifs départementaux.
A priori, la Blonde d’Aquitaine devrait être absente. Par contre quelques animaux de race ferrandaise seront exposés, ce qui est une première en dehors de la Finale Nationale de Labour de 2006 ! 

Encore possible de vite s’inscrire
Les retardataires intéressés peuvent encore s’inscrire en contactant la Chambre d’Agriculture.
Outre la certification de parenté, les bovins participants devront aussi bien sûr respecter le règlement sanitaire : prophylaxie obligatoire (brucellose, leucose, tuberculose), qualification IBR de l’élevage, complétée d’une prise de sang de contrôle, ainsi que garantie non-IPI BVD, et aucun signe de maladies de peau ni de parasites externes.
Le GDS prenait en charge les analyses, sous réserve qu’elles soient groupées entre le 16 et le 21 août. Les retardataires devront donc assumer entièrement ces frais.
Il est sage également de réserver en même temps ses repas auprès de la Chambre d’Agriculture, afin que celle-ci puisse transmettre la commande à la Fédération des Associations de St Paulien
Enfin, les éleveurs d’un même secteur pourront être mis en relation pour limiter les frais de transport.
Les animaux arriveront le vendredi soir dès 16 h et logeront dans la halle jusqu’au dimanche à 18 h. Les 4 races concourront en alternance sur double ring le samedi dès 9h, des sections les plus jeunes aux plus âgées. Le dimanche matin sera réservé à diverses présentations suivies du discours des personnalités puis du vin d’honneur de la Mairie. La remise des prix s’effectuera  l’après-midi.

Impact économique des performances du troupeau
Un petit concours basé sur les résultats au contrôle de performances des élevages participants, sera organisé en parallèle des concours d’animaux, permettant de remettre un prix au mieux classé de chaque race à partir de l‘impact économique de 3 critères majeurs : l’intervalle entre vêlages, la mortalité des veaux et leur croissance avant sevrage.
Une communication (panneaux, messages sonores, diapositives, exposition d’animaux) sera développée au cours du week-end sur ces points par 3 organismes partenaires : Bovins Croissance, Codélia et le GDS.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,