La Haute-Loire Paysanne 01 avril 2010 à 15h18 | Par Véronique GRUBER

"Blanchette" de St Christophe/Dolaizon, élue Miss Montbéliarde 2010

Elles étaient 60 demoiselles en robe rouge et blanche, à tenter leur chance dimanche 28 mars à St Paulien à l'occasion du concours Miss Montbéliarde. C'est au final, "Blanchette" du Gaec du Devès à St Christophe qui montait sur la plus haute marche applaudie par plus de 2000 personnes venues assister à cette fête autour de la Montbéliarde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Blanchette, la Miss Montbéliarde 2010, sous les flashs des photographes. (© HLP) Photo de famille pour les éleveurs. La jeune génération au défilé de l’avenir. Cadillac, la meilleure mamelle !

Les plus belles primipares Montbéliardes du département  étaient rassemblées dimanche dernier à St Paulien. Toutes nées en Haute-Loire, ces demoiselles, qui avaient toutes vêlé à moins de 37 mois et avaient entre 2 ans et 3,5 ans, participaient au concours Miss Montbéliarde organisé par le syndicat Montbéliard de Haute-Loire en partenariat avec le Contrôle Laitier et la Chambre d’Agriculture.

La foule au rendez-vous

Très célèbre, ce concours remporte toujours autant de succès auprès du public qui s’est encore déplacé en nombre ce dimanche ; 2000 personnes sont venues admirer les beaux spécimens des élevages altligériens. Les candidates soigneusement préparées par leur propriétaire ont défilé avec le plus de calme et d’élégance possible sous l’encouragement des spectateurs serrés autour du ring. Jérôme Brut, éleveur dans le Puy-de-Dôme et juge unique de ce concours, avait pour mission de départager ces dames et de désigner la championne qui recevra le titre de Miss Montbéliarde.
Après plusieurs défilés, le juge a fait son tri et c’est «Blanchette» du Gaec du Deves à Naves sur la commune de St Christophe-sur-Dolaizon qui a remporté le titre de championne 2010  suivie de ses 4 dauphines  «Beauté» de Lissac, «Charmante» de Chaspuzac, Cadillac de Chanaleilles et Biscotte de St Pal-en-Chalencon.
Comme toutes les Miss Montbéliardes, Blanchette a eu droit à sa séance photo sous les flashs  tandis que le juge décrivait ses nombreux atouts : «Il s’agit d’une vache qui a beaucoup de cachet. Elle est très puissante, très fière et très solide dans ses aplombs et sa ligne de dos. Elle est aussi dotée d’un très bon bassin en terme de dimension».
Le président du syndicat Montbéliard de Haute-Loire, Jean-Louis Bernard tire un bilan très positif de cette manifestation depuis sa création il y a 13 ans : «en 13 ans, c’est 195 élevages différents et plus de 700 animaux qui ont participé à Miss Montbéliarde. Le premier rôle de ce concours est la promotion de l’élevage montbéliard du département. Nous montrons que l’on est capable de produire des vaches de bonne conformation qui donnent de bonnes quantités de lait. Miss Montbéliarde est aussi la fête des éleveurs, un moment d’échanges et une occasion pour eux de comparer le niveau génétique de leurs animaux».

Bonne participation des jeunes éleveurs

Cette année, Jean-Louis Bernard a noté la participation de 5 ou 6 nouveaux élevages ainsi qu’une bonne participation de jeunes éleveurs en Gaec. «La présence de jeunes est encourageante et la formule sociétaire apparaît particulièrement bien adaptée à la production laitière car elle permet à ses sociétaires de libérer du temps et de procéder à des investissements plus importants.
Cet événement festif a permis aux éleveurs de laisser de côté, l’espace d’une journée, les soucis et les difficultés économiques liées à la crise agricole. «Pour l’instant, nous vivons d’espoir ; nous espérons en effet que le prix du lait va remonter. En tout cas, il faudra que les choses évoluent rapidement pour que l’on obtienne un prix du lait rémunérateur.  Le problème de l’URCVL a été globalement réglé, c’est déjà beaucoup !».
«Malgré les conditions actuelles difficiles dans lesquelles se trouve plongé le monde agricole, aujourd’hui, les éleveurs ont souhaité montrer ce qu’ils ont de mieux dans leurs élevages ; c’est un signe encourageant ! C’est un espoir pour l’avenir car les éleveurs se montrent toujours motivés par la qualité génétique et la production de leur cheptel» a expliqué Michel Chouvier, président de l’EDE (Etablissement Départemental de l’Elevage).

Palmarès

Miss 2010 : Blanchette  Gaec du Deves - Naves - St Christophe/Dolaizon
1ere dauphine : Beaute - Gaec de La Gazelle - Freycenet - Lissac
2e dauphine : Charmante - Gaec Elevage Jammes - Mauriac - Chaspuzac
3e dauphine : Cadillac - Gaec Des Fleurines - Falzet - Chanaleilles
4e dauphine : Biscotte - Porte Jean-Pierre - Le Villard - St Pal en Chalencon
1ere meilleure mamelle :  Cadillac - Gaec des Fleurines - Falzet - Chanaleilles

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui