La Haute-Loire Paysanne 14 avril 2011 à 10h03 | Par Véronique GRUBER

Au Service de Remplacement les salariés commencent à manquer

Depuis septembre dernier, l'activité de Service de Remplacement Haute-Loire augmente en raison d'une forte hausse du nombre d'accidents et maladies dans le milieu agricole. Et cette situation conduit le service à rechercher de nouveaux salariés pour assurer le remplacement. C'est ce qui ressort de l'assemblée générale de SR43, Aide Agri 43 et ADGEA, le 11 avril à Chaspuzac.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Claude Cubizolle (Directeur), Sandrine Cottier (Pdte SR), Christian Gouy (Pdt Aide Agri 43), Mickaël Vacher (Pdt ADGEA et JA43) et Gilbert Guignand (Pdt FDSEA).
De gauche à droite : Claude Cubizolle (Directeur), Sandrine Cottier (Pdte SR), Christian Gouy (Pdt Aide Agri 43), Mickaël Vacher (Pdt ADGEA et JA43) et Gilbert Guignand (Pdt FDSEA). - © HLP

Depuis novembre 2010, l’activité du Service de Remplacement Haute-Loire s’accroît en raison d’une forte augmentation des accidents et des maladies chez les exploitants agricoles. Pour répondre à l’afflux de demande, cet organisme a besoin d’un plus grand nombre de salariés.  «Nous avons beaucoup de mal à trouver des salariés pour remplacer les exploitants agricoles sur leur ferme. A ce jour, nous aurions besoin d’une dizaine de salariés supplémentaires» explique la présidente du Service de Remplacement Haute-Loire, Sandrine Cottier.

Communiquer de manière plus positive

Le métier de salarié agricole souffre vraisemblablement d’un manque d’attractivité. «Il souffre probablement de l’image que l’on donne de l’agriculture. Il faut peut-être que les agriculteurs eux-mêmes communiquent de manière plus positive sur leur secteur d’activité et donnent ainsi l’envie de travailler sur leurs exploitations. Nous devons également accentuer notre communication sur le métier de salarié lors de nos interventions dans les lycées agricoles. Et pourquoi ne pas intervenir dans les collèges à l’avenir ?» souligne Sandrine Cottier.
Le métier de salarié agricole attire moins. Pourtant, il présente de nombreux atouts, en particulier pour les jeunes qui aimeraient être agriculteurs mais qui ne peuvent s’installer tout de suite, explique Claude Cubizolle, directeur du Service de Remplacement : «Les salariés agricoles ont tous les avantages du métier d’agriculteur sans les inconvénients (emprunts…). Ils bénéficient de surcroît d’un salaire mensuel fixe et de vacances».
Le Service de Remplacement Haute-Loire rassemble 1850 exploitants adhérents ; les agriculteurs du département hésitent de moins en moins à faire appel à ce service puisque cette OPA gagne environ 100 nouveaux adhérents chaque année. Notons que les motifs «santé» (maladie et accident) représentent 29,6% de l’activité, suivis de près par le motif «congés» avec 24% de l’activité et les congés maternité et paternité avec 23,6% de l’activité.

Des classeurs de consignes à l’essai sur 25 exploitations

Les responsables des trois organismes (Service de Remplacement, Aide Agri 43 et ADGEA) ont consacré le thème de leur assemblée générale commune à la prise de consignes et la prévention des risques. «Nous nous sommes aperçus que certains remplacements ne fonctionnent pas à cause des consignes. Pour améliorer ce point, nous avons élaboré des classeurs de consignes qui seront dans un premier temps mis à l’essai sur 25 exploitations de Haute-Loire» indique Sandrine Cottier.
Chaque classeur rassemble tous les éléments utiles pour faire un bon remplacement : fiche de l’exploitation, numéros de téléphone utiles, consignes, travaux à effectuer…, ainsi qu’un rendu de consignes rempli par l’agent de remplacement lui-même.
En 2012, chaque exploitation qui fera appel au Service de Remplacement devra détenir ce classeur ainsi qu’un document unique de prévention des risques professionnels à ce jour encore insuffisamment utilisé. Dans la continuité de ces actions, le Service de Remplacement envisage de signer en 2012 un contrat de prévention des risques avec la MSA Auvergne.

Chiffres 2010

• Service de Remplacement

- Motifs santé : 4297 jours contre 3722 en 2009
- Motifs congés : 3428 jours contre 2757 en 2009
- Motifs congés maternité et paternité : 3429 jours contre 4821
- Complément de main d’oeuvre : 2139 jours contre 2454
- Formation : 178 jours contre 185
- Actions de développement et mandats syndicaux : 922 jours contre 871
En 2011, le Servicede Remplacement a repris l’activité de la Camda sur le territoire de la Haute-Loire

• ADGEA

31 groupements d’employeurs en Haute-Loire
1,8 salarié par groupement en moyenne. Cas le plus fréquent : 1 salarié en CDI à temps plein par groupement
Près de la moitié des membres des groupements d’employeurs sont des éleveurs de vaches laitières

• Aide Agri 43

Aide Agri 43 est un groupement d’employeurs départemental qui facilite l’accès à l’emploi
4439 jours de complément de main d’oeuvre en 2010 contre 3348 en 2009
Adhérents : agriculteurs, scierie, entreprises de travaux agricoles et de travaux forestiers communes, sictom

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui