La Haute-Loire Paysanne 11 juin 2010 à 16h21 | Par Véronique GRUBER

Ambiance conviviale et détendue au Marché à la ferme au Gaec de Fontbonne

Malgré l'orage survenu en plein milieu de la journée; à Yssingeaux, le Gaec de Fontbonne a accueilli plusieurs centaines de visiteurs. Visite de la ferme, repas sur place avec des produits du terroirs, ou approvisionnement en produits fermiers… ce marché a été une réussite. D'autres sont programmés sur le département au cours de cet été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Après l’orage, le marché à la ferme a repris ses activités. (© HLP) Crèpes, sorbets, confitures… et autres délices. Des enfants heureux sur les structures gonflables. Des repas froids ou chauds avec des produits de la ferme. Le point de vente a vu passer de nombreux clients.

Dimanche dernier, André, Jean-Luc et Pascal Nicolas, les associés du Gaec de Fontbonne avait ouvert les portes de leur exploitation où se déroulait un marché à la ferme organisé en collaboration avec l’ADAF dans le cadre du réseau « Bienvenue
à la ferme ».

Une superbe matinée

La journée a démarré dans d’excellentes conditions «climatiques» puisque soleil et chaleur étaient au rendez-vous. Le public nombreux et majoritairement familial s’est rendu sur la ferme où des animations et un marché à la ferme les attendaient.
Pendant que les parents faisaient le plein en produits du terroir (charcuteries et viande de porc, produits à base de viande de cerf et à base de canard, fromages, viande Aubrac, confitures, miel et ses dérivés, sorbets, coulis et sirops de fruits rouges, crêpes, pain artisanal et pâtisseries…), de leur côté les enfants avaient le choix dans les divertissements ; après une petite rencontre avec les lapins, coqs et canards… exposés par la société d’aviculture du Velay, les plus jeunes visiteurs se sont rués sur les jeux gonflables installés tout près des vaches Prim’Holstein du Gaec pas du tout impressionnées par les cris de joie et les sauts des enfants !
La visite guidée de l’exploitation, l’un des grands temps forts de cette journée, a remporté un vif succès. Commentée par Luc et Simon, les fils d’André et de Jean-Luc Nicolas, cette visite a permis de communiquer sur le métier d’éleveur, le travail au quotidien, la conduite et l’alimentation des cheptels porcins et des vaches laitières.

400 repas pris sur place

A l’heure du repas, les plateaux repas chauds (jambon cuit à la broche accompagné de pommes de terre rissolées) ou froids (assortiment de charcuterie) proposés par le Gaec de Fontbonne se sont très bien vendus. Chacun pouvait compléter son repas en achetant du fromage et le dessert de son choix dans les stands du marché. Au total, 400 personnes ont mangé sur place.

Les perturbations de l’orage

L’après-midi s’annonçait fort bien jusqu’à ce qu’un violent orage accompagné de grêle s’abatte sur le secteur d’Yssingeaux.  Cette pluie a causé le départ de la foule et de certains producteurs fermiers dont les produits avaient pris l’eau ; la société avicole a elle aussi mis un terme à son exposition.
Une fois l’orage passé, la fête s’est poursuivie dans une ambiance un peu plus calme mais très agréable. Même si les randonnées pédestres programmées l’après-midi ont été annulées, de nouvelles familles ont rejoint la ferme et une nouvelle visite commentée du Gaec a été menée par Luc et Simon.

Luc et Simon Nicolas ont pris beaucoup de plaisir à faire découvrir le Gaec de leurs pères aux visiteurs.
Luc et Simon Nicolas ont pris beaucoup de plaisir à faire découvrir le Gaec de leurs pères aux visiteurs. - © HLP

Visite de la ferme

La visite commentée de la ferme était l’affaire des jeunes, plus exactement des enfants d’André et de Jean-Luc Nicolas (deux des associés du Gaec du Fontbonne).
A 11 et 12  ans, Luc et Simon ont pris ce rôle très à coeur : «Nous avons fait visiter la stabulation, la salle de traite, la porcherie et les génisses qui se trouvent dans un bâtiment fermé près de la porcherie.
Nous avons expliqué l’alimentation des vaches et des cochons. On a également détaillé le déroulement de la traite et donner quelques précisions sur le renouvellement des cheptels».
Luc et Simon ont pris soin de répondre aux interrogations des non initiés à l’agriculture : combien de cochons dans une portée ? à quel âge une génisse devient-elle adulte ?
Très attirés par le métier d’éleveur, Luc et Simon nous ont confié leur souhait de reprendre le Gaec de Fontbonne lorsqu’ils seront en âge de le faire. Une belle pespective.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui