La Haute-Loire Paysanne 30 novembre 2011 à 14h49 | Par S.Marion

Adoption de la loi sur les obtentions végétales

La loi sur les obtentions végétales a été adoptée par l’Assemblée nationale dans la nuit du 28 au 29 novembre. Le Sénat s’est également prononcé dans ce sens au mois de juillet dernier. Cette loi met un terme à vingt ans de polémiques sur les semences fermières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

La loi sur les obtentions végétales a été adoptée par l'Assemblée natioanle cette nuit (29 novembre). La France transcrit ainsi dans son système législatif la convention internationale Upov qui a été adoptée en 1991 alors qu’elle est à l’origine de ce mode de protection qu’est le Certificat d’obtention végétale (Cov). Le point important de cette nouvelle loi est qu’elle reconnaît le droit aux agriculteurs de ressemer des variétés protégées par le Cov à partir de leur propre récolte, sous réserve d’une contribution pour financer la recherche dont les modalités seront fixées par un accord interprofessionnel. Jusqu’à présent, en effet, la pratique des semences de ferme leur était légalement interdite pour les variétés protégées, mais elle était pratiquée. Selon les semenciers, la loi va permettre « une juste rémunération des recherches effectuées par les sélectionneurs » et de « sécuriser les investissements dans la sélection et le développement de nouvelles variétés ».Pour les variétés non protégées, ce texte ne modifie en rien le droit des agriculteurs à ressemer leur champ avec une partie de leur récolte. A la différence des brevets, le système de protection des obtentions végétales est original en ce sens qu’il permet l’utilisation libre de droits d’une variété pour en créer une nouvelle.

Source Actuagri

En savoir plus…

Lire aussi un long interview de Xavier Beulin président de la FNSEA qui souligne : "les agriculteurs doivent disposer de semences à la hauteur de leurs ambitions".

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui