MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir La Haute Loire Paysanne quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique
La Haute-Loire Paysanne 16 avril 2020 à 10h00 | Par Suzanne MARION

Fin Gras du Mézenc : 594 votants pour 37 animaux en concours

L’Association Fin Gras du Mézenc a innové cette année, en pleine crise sanitaire, pour communiquer autour de sa prestigieuse AOPViande bovine, avec un concours virtuel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © © Lucien SOYERE

Avec 594 participants, le concours virtuel organisé sur la toile par l’Association Fin Gras du Mézenc et ouvert du 27 mars au 7 avril, est une belle initiative appréciée du public. Ce concours virtuel était ouvert à tous les éleveurs qui souhaitaient inscrire leur plus belle génisse ou boeuf Fin Gras. 37 animaux mis en scène à travers une série de photos ont ainsi participé.
Une page a été créée en ligne, à laquelle tout le monde avait accès, éleveurs, restaurateurs, bouchers, ou simples consommateurs et amateurs de produits issus des fermes du Mézenc.
«Pour participer, rien de plus simple, explique-t-on à l’association. Il suffisait depuis chez soi à partir d'un ordinateur, tablette ou smartphone d'accéder à la page du concours, puis sans barème particulier il fallait faire défiler la page pour observer chaque bête (boeufs ou génisses). Chacun notait suivant son appréciation personnelle en attribuant pour chaque bête présentée une note de 0 à 10 à cocher dans la case correspondante».
L’association a décidé d’attribuer ainsi, 4 prix : prix des éleveurs, prix des bouchers, prix des restaurateurs et prix des consommateurs. Et, pour le fun, un prix du jury récompense la photo la plus originale (Voir les résulatts sur notre illustration).
L'Association Fin Gras du Mézenc tient à remercier «l'implication des
éleveurs Fin Gras ainsi que la large participation du public qui a joué le
jeu et montré son soutien au travail des producteurs de nos montagnes qui oeuvrent chaque jour à fournir une alimentation de qualité».
En pleine saison de commercialisation du Fin Gras du Mézenc, alors que les consignes de confinement perturbent le commerce, cette initiative inédite montre que sans déroger à la tradition, on peut innover et proposer de nouvelles idées pour promouvoir nos produits.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui