La Haute-Loire Paysanne 27 avril 2017 à 08h00 | Par Véronique GRUBER

148 vaches laitières au top de leurs formes à Saint-Paulien !

148 laitières étaient à St Paulien les 22 et 23 avril pour participer à la cinquième édition des journées laitières. Un grand moment pour l'élevage laitier de notre département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Élus et présidents des syndicats de races avec les trois championnes espoirs Montbéliarde, Prim'Holtein et Abondance.
Élus et présidents des syndicats de races avec les trois championnes espoirs Montbéliarde, Prim'Holtein et Abondance. - © HLP

Durant deux jours, les 22 et 23 avril, l'élite des vaches laitières en races Abondance, Montbéliarde et Prim'Holstein de Haute-Loire s'était donnée rendez-vous à la halle du Chomeil à St Paulien. De très belles vaches, dotées des qualités du standard de leur race et scrupuleusement apprêtées pour l'occasion, ont défilé pendant deux jours devant le public et les juges des concours organisés dans chacune des races.
Cette année, ce sont 53 éleveurs accompagnés de 148 vaches qui ont participé à cette vitrine de l'élevage laitier du département organisée par la Chambre d'agriculture, les syndicats de races, Haute-Loire Conseil Elevage, XR Repro et le GDS43. Toujours motivés et passionnés par leur métier, les éleveurs ont laissé de côté, le temps d'un week-end, leurs difficultés du quotidien et la crise agricole qui s'éternise. Et visiblement cette passion pour l'élevage ne cesse de se transmettre, en témoigne cette nouvelle génération d'éleveurs(ses) qui participait avec entrain à ces journées.

Une dynamique laitière en Haute-Loire
«Même si les cours du lait ont légèrement progressé en 2017 cela n'est pas suffisant pour les éleveurs. La crise laitière est toujours là. Pour autant, on s'aperçoit que les éleveurs ont répondu présents pour participer aux journées laitières» a indiqué Michel Chouvier, responsable de l'élevage  à la chambre d'agriculture de Haute-Loire.
L'excellent niveau génétique des animaux de cette 5e édition montre que les éleveurs laitiers du département n'ont pas baissé les bras. Bien au contraire, ils continuent d'investir dans leurs moyens de production.
Pour Michel Chouvier, «notre département n'a pas perdu sa dynamique laitière, d'ailleurs nos techniciens bâtiment à la chambre d'agriculture enregistrent des demandes importantes».
La génétique était d'ailleurs au coeur d'une vente aux enchères de génisses Prim'Holstein et Montbéliarde. Une occasion pour les éleveurs présents d'acquérir des animaux nés en Haute-Loire et de grande qualité.
Un concours de jeunes meneurs organisé le samedi montre également que le profession intéresse les jeunes générations et que la production laitière a de l'avenir sur nos terres.

Fier de notre agriculture
Fier de notre agriculture, le député Jean-Pierre Vigier a rappelé le «rôle essentiel de ce secteur d'activité dans le milieu rural» et a rappelé «l'urgence de trouver des solutions pour faire en sorte que les producteurs arrivent à vivre de leur métier». Le président de la Chambre d'agriculture, Laurent Duplomb a félicité les éleveurs et organisateurs pour la réussite de cette manifestation dont la première édition a démarré il y a déjà 8 ans.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Haute Loire Paysanne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,